TASHI DELEK le forum Asie du sud EST.

Voyages en Asie du Sud Est
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Visite au village

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pascale
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 6828
Age : 57
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Visite au village   Jeu 21 Oct 2010, 20:56

ça y est, on est à J-1.
Finalement, depuis mars où on a pris les billets pour ne pas les avoir trop cher, le temps a passé très vite.
Après le super compte rendu de Crevette suite à sa visite de cet été, on va jouer la continuité avec JC et Claudine, la dernière des membres de l'asso.
Beaucoup de choses au programme, entre autres les visites médicales qui doivent se mettre en place et un projet photos.
On vous tient au courant.
A d'ici pas tard

-------------------------------------------------------------------------------
http://www.taiderpourlase.com/
Revenir en haut Aller en bas
Séba



Nombre de messages : 3160
Age : 47
Ville : Namur, Belgique
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: Visite au village   Ven 22 Oct 2010, 01:56

Bon amusement et bon travail !
Revenir en haut Aller en bas
jean-Christian

avatar

Nombre de messages : 946
Age : 49
Ville : Le Sud Ouest
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Ven 22 Oct 2010, 06:30

L avantage d emporter son ordi c est que l on peut bosser le soir dans la cabane...

Je n’ai pas pris le temps de me relire, merci par avance pour votre indulgence pour les quelques fautes....


Compte rendu de la visite de l’école - octobre 2010 - Premiere partie


Mercredi 20/10/2010

6h30 réveil après une nuit de 10h, je profite de cette matinée pour visiter le Palais Royal, acheter une carte mémoire de plus grande capacité pour mon boitier, passer chez le barbier, faire quelques courses au supermarché pour l'apéro de dimanche soir et appeler Thea qui me retrouvera à 17h à l’école.

La moto de location sera finalement mon choix après avoir hésité à la vue d’une météo très instable. Départ en début d'après midi pour le village avec un chargement digne d’un motard local.

Sur la route de Sihanoukville je rate la bifurcation à droite qui mène au village faute de ne pas retrouver notre fameux panneau de repère, ce dernier ayant fait place à une station service (ce sera beaucoup plus simple dans l’avenir). Passé ce carrefour l'itinéraire devient chaotique, la mousson a recouvert la route d’eau et le passage incessant des camions a littéralement détruit la chaussée. Impossible d’estimer la profondeur des nombreux nids de poules dissimulés sous l’eau boueuse. J’essaye de suivre tant bien que mal les quelques personnes qui circulent en moto.

Apres 300m de difficultés je retrouve l’asphalte jusqu’au fameux porche annonçant l’arrivée au village. A cet endroit précis un grand panneau annonce le projet du raccordement du service des eaux au village, le financement est assuré par l’AMF (Association des maires de France). La route de terre qui conduit au village est également envahit pas l'écoulement des eaux qui passent d’une rizière à l’autre, le spectacle est superbe mais mon chargement m’oblige à rester concentré.

14h : arrivée au village et ce n’est pas sans un certain bonheur que je traverse les rues de Trapaing Anchang. J'arrête ma mobylette devant notre cabane où Mr CHIN mon hôte (un des chefs du village) et sa femme s’empressent de terminer l'aménagement.
Monsieur s’occupe de l'électricité et Madame du sol qui cette année est recouvert de sable.

Je retrouve nos petits voisins et leurs sourires me laissent à penser que nous partageons la même émotion, j’ai tellement pensé à cet instant que j’ai l’impression de rêver, malgré mon envie de les embrasser je me contente de les saluer poliment. Je décharge rapidement les sacs de mon cheval d’acier et m’empresse d’ouvrir les premiers paquets de bonbons.

Théa me fait la surprise d’arriver dans les minutes suivantes, les retrouvailles sont chaleureuses et sincères. Nous échangeons quelques politesses et Il ne manque pas de me souligner le plaisir qu’a été sa rencontre avec Alice. Je prends des nouvelles des petits qui cette année sont 56 dans la classe.

Je lui expose rapidement les objectifs de notre visite :
-Acheter des moustiquaires pour les petits
-Mettre en place la visite médicale du 26 & 27 octobre et prévenir les parents
-Préparer une fiche individuelle notifiant l'âge, le poids, la taille, la classe de chaque enfant ainsi que son carnet de vaccination.
-Préparer une réunion de parents d'élèves après l’arrivée de Pascale et Claudine
-Bloquer une date pour diner ensemble
-Mettre en place mon projet photo
puis nous partons ensemble faire la visite de l'école.

C’est toujours avec le même plaisir que je franchi le portail de fer gris pour pénétrer à l'intérieur de cette enceinte aux murs jaune délavé.
Premier constat : la cour est transformée en un immense chantier, au fond de cette dernière un bâtiment d’environ 100m2 composé de 3 pièces est en construction en lieu et place du petit terrain de sport. Théa m’explique fièrement qu’il s’agit de la construction d’une bibliothèque et que ce projet ainsi que son contenu en livres est financé par une association française : Association Droit Développement et Partenariat Francophone. Un des responsable de cette association, professeur de métier, est un ami de Théa.
Le coût des travaux est estimé à 28000€ et je tente de cacher mon étonnement face l’obtention d’un tel budget. Ce garçon est vraiment très fort et j’admire sa détermination pour le bien être de son établissement scolaire.

Nous poursuivons la visite par l’aile droite de l’école (où se trouve la maternelle) pour constater que la première classe ne sert plus de bibliothèque mais de salle de cours, la suivante est utilisé par les ouvriers pour stocker le matériel du chantier, la troisième est fermée, la quatrième servira de classe supplémentaire pour les maternelles quand ils auront trouvé une nouvelle institutrice et enfin la cinquième abrite nos petits protégés.

Dés notre entrée dans la classe les activités cessent et les enfants se lèvent pour nous saluer les deux mains jointes avant de se précipiter vers moi pour me prendre les mains et chahuter, génial... j’ai à cet instant précis l’impression que mon voyage commence.

L’institutrice est une nouvelle recrue, d’une quarantaine d’année elle semble ferme mais ses gestes sont délicats envers ses élèves. Je présente à la classe mon album photo ce qui déclenche une énorme bousculade et l’institutrice se retrouve rapidement dépassée par les événements. Je préfère quitter la classe pour rejoindre Théa dans la cours de l’école.

Nous discutons un instant sur ce projet de bibliothèque puis arrive le responsable du chantier dans un superbe 4x4 (quel contraste au milieu de ce village...), sa société est à Phnom Penh et il s’est engager à finir les travaux pour le 31 décembre.
Je remarque qu’il y a dans la classe deux grandes étagères vitrines de1m50 x 1m20, je demande à Théa s’il s’agit d’un achat de l’asso et il me répond que c’est le don d’une association française. Nous faisons un point sur les ordinateurs, ces derniers permettent un enseignement de l’informatique aux élèves de l'école mais également gratuitement aux habitants du village. Je trouve l’idée excellente.

Je demande à Théa quels sont les besoins pour la classe, il me répond qu’il n’y a pas d’urgence mise à part les moustiquaires. Nous échangeons quelques mots au sujet du micro crédit qui visiblement ravit les bénéficiaires du fait d’un taux très attractif. Plusieurs empreints ont été remboursés et de nouveaux ont été mis en place.

Apres nous être fixé rendez-vous pour le lendemain matin nous nous quittons vers 15h car Théa doit faire le point avec le responsable du chantier et je sais de mon coté que mes petits voisins sont impatients de découvrir de nouveaux jeux. L’après midi se déroule tranquillement, dans la bonne humeur, entouré d’une ribambelle de marmots.

17h : je propose au chef du village de gouter un vin du Chili et Théa vient se joindre à nous, il a prêté sa moto à un ami et attend son retour. Ambiance sympa autour d’un Cabernet Sauvignon plutot correct suivit d’un repas délicieux préparé par Mme CHIN. Je termine la soirée dans la cabane avec une dizaine de mômes à enchainer les parties de dominos, mikado et memory.

21h : les petits rentrent se coucher et je profite d’un peu de calme pour relire le compte rendu d’Alice et souligner les passages suivants :
-Nattes de sol : Il en faut 10 de plus
-Papier : il faut du format A4 en blanc et en couleur
-Bouquins photocopiés : les petits en redemandent
-Raccordement à l'électricité : C’est bon, l’eau sera également installée dans 4 semaines.
-Les Kramas : Il en faut 1 par enfant
-Traitement contre les poux : voir pour shampoing et peignes
-Sous vêtements pour les petits en cas de fuites
-Paracetamol : prévoir d’en racheter lors des prochaines visites
-Traitement du ténia par le Médazyl 4 fois par an

22h : je referme a l’aide d’une barre de bois la porte de la cabane. Cette annee il y a des crapauds partout et ça s’annonce sport pour aller faire pipi la nuit (ma torche électrique ne marche plus...). Je pense à Claudine, l’amie de Pascale, qui va dans quelques jours découvrir l’Asie...


Jeudi 21/10/2010

Première nuit au village et impossible de trouver le sommeil entre les chiens qui n'arrêtent pas d’aboyer, les grenouilles de la mare d’à coté et ces satanés crapauds qui durant des heures ont essayé en vain de sortir de la cabane en sautant le long des plaques de tôles qui font office de cloisons.

Il est 6h30 quand j’ouvre les yeux ce qui équivaut ici à une grasse matinée. Bêtement j’avais laissé un paquet de bonbons ouvert à l'intérieur duquel je retrouve un énorme cafard...poubelle.

Apres une petite douche je me rends au marché en compagnie de mes petits voisins pour continuer ma distribution de photos et repérer un vendeur de moustiquaires. Je retrouve sur place des visages familiers grâce aux photos prisent l’année passée. L’accueil est très amical, je suis aux anges.

En quittant les lieux je croise Théa qui ne pourra me voir ce matin comme convenu car une délégation de l’association «Care Cambodia’s Children» doit venir lui rendre visite. Il semble désolé mais je le rassure en lui disant que je vais profiter de ma journée pour retrouver mes modèles de l’an passé et distribuer quelques photos. Nous sommes jeudi et aujourd’hui comme le dimanche l'école est fermée.

Journée de rêve passée sous un soleil de plomb à sillonner les rizières, découvrir les villages environnants et retrouver quelques rencontres de l’an passé.

Vendredi 22/10/2010

Réveil au champ du coq et j’ouvre les portes de ma cabane à 5h30. C’est bon, je commence à prendre le rythme.
Je prends mon thé tout en préparant par écrit mon entretien avec Thea et devant moi commence le défilé des petits écoliers en uniforme. J’entends régulièrement des «Hello Mister Charlie», le soleil est au rendez vous, la journée s’annonce bien.

8h je retrouve Théa dans son bureau en compagnie de Mr CHIN pour faire un point sur les besoins de la classe. Voici le résumé de notre entretien :

Les moustiquaires : Il en faut 6 au total (3 par classe) pour protéger les petits pendant la sieste. Théa me présente un modèle qu’il garde dans son bureau lorsqu’il dort sur place. Sa taille est d’environ 2m x 2m pour un coût de 6$. Je demande à Mr CHIN s’il peut se charger de cet achat et lui remet la somme de 36$.
Théa me demande si nous pouvons offrir une petite moustiquaire à chaque enfant. Je lui réponds que cette demande doit être étudiée par le CA.

Les nattes de sol : Il en faut pour l’instant 8. Il faut compter 6$ maximum / pièce.

Le Papier A4 : Pascale ramène un paquet de feuilles blanches et pour les feuilles de couleur j’irai cet après midi en acheter dans le village au bord de la route n°4 (Phnom Penh - Sihanoukville)

Bouquins photocopiés : Il faudrait un livre par enfant, le paquet de 8 coute 1$ et on peut les acheter au même endroit que le papier. J'achèterai 8 paquets. L’institutrice m’a également demandé des petits livres de coloriage.

Les Kramas : Un Krama coûte 2$, en le coupant en deux on obtient une taille suffisante pour les petits. Théa me demande s’il est possible d’en avoir 40, je pense que cette demande est raisonnable.

Le traitement contre les poux : «Pour garçons, pas de problème j’ai une tondeuse» me dit Théa «mais pour les filles on ne peut rien faire». Le traitement s'achète à Phnom Penh.

Le Paracetamol : Il faudra prevoir une boite de plus (30 comprimés)

Le traitement contre le ténia : comme le disait Alice, ce traitement doit se faire 4 fois par an et le gouvernement ne prend en charge qu’une seule dose. Théa me présente une boite à l’origine de 500 comprimés presque vide. Il existe des boites de 100 et un total de 240 comprimés ferait l’affaire pour une année.

Apres avoir évoqué tous ces points avec Théa et Mr CHIN j’ai pris la responsabilité de valider l’achat des moustiquaires ainsi que le papier couleur et les livres de coloriage.
Pour les Kramas, les nattes de sol et le traitement contre les poux j’ai demandé à Théa d’attendre l’arrivée de Pascale et le feu vert du CA.
Pour le Paracetamol et le Medazyl j’ai dis à Théa que nous attendons la visite médicale pour avoir l’avis d’un infirmier puis par la suite le feu vert du CA

Fin de la réunion, Théa me montre les plans de la future bibliothèque. Je lui dis être très heureux d’un tel projet pour l'école.

Direction ensuite la classe de maternelle pour retrouver les enfants, la distribution de photos se fait dans l’euphorie, l’institutrice a toujours autant de mal à gérer la crise. Nous passons plus de 20 mn tous ensemble et en observant ces petits bouts j’ai l’impression de voir Max courir dans tous les sens. Ma gorge se noue, les larmes montent, je préfère aller me changer les idées chez les plus grands.

La suite dans quelques jours


Je vous embrasse
Revenir en haut Aller en bas
http://jeanchristiancottu.com
cecile974
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 5074
Age : 49
Ville : Courtisols, joyau de la Champagne pouilleuse...
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Ven 22 Oct 2010, 08:27

Ouah, quel plaisir de lire ce lignes JC ! sunny sunny sunny

Merci d'avoir pris le temps de nous faire ce compte rendu, on te suit en temps réel.
Plein de bises à toi, et ceux qui t'entourent

-------------------------------------------------------------------------------
"Il n'y a pas de honte à préférer le bonheur"

http://www.taiderpourlase.com
Revenir en haut Aller en bas
http://cecileetsestroisbambinsenvoyage.over-blog.com
Séba



Nombre de messages : 3160
Age : 47
Ville : Namur, Belgique
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: Visite au village   Ven 22 Oct 2010, 08:37

Salut JC, bon travail / amusement au Cambodge !
Et le bonjour à Théa de ma part, que j'irais bien saluer en février quand je serai au Cambodge.
...Si personne n'y voit d'inconvénient bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
n'Aline

avatar

Nombre de messages : 2113
Age : 34
Ville : Lyon
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Ven 22 Oct 2010, 09:32

Coucou JC, merci pour ces nouvelles, bonne continuation et fais gaffe aux crapauds Smile
Revenir en haut Aller en bas
crevette

avatar

Nombre de messages : 2000
Age : 38
Ville : Noisy le Sec
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Ven 22 Oct 2010, 09:43

Je suis toute nostalgique tout d'un coup...

Je me dis que s'il ne doit rester qu'une chose de mon voyage l'été dernier, c'est sans conteste mon passage à l'école... Et oui, même Angkor fait pâle figure à côté de tout cela !
Je vous envie tous les 3, c'est un moment intense !

Bravo JC pour ce compte rendu Wink

Et des bises à tous les 3, bonne continuation !!
Revenir en haut Aller en bas
Pit

avatar

Nombre de messages : 8221
Age : 54
Ville : Alfortville-les-Bains
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Visite au village   Ven 22 Oct 2010, 11:03

Yo JC, putain quel rapport, t'aurais pu faire carrière dans l'armée ! geek

Content de lire toutes ces bonnes nouvelles qui me conforte un peu plus dans mon humble engagement dans cette asso !

Et super content de voir que tu y trouves ton compte aussi ! Je te reformule mes voeux de réussite pour ton projet photos.

Bien à toi ma chochotte, avec des bizzzzzzzz



Et j'en profite pour souhaiter à madame la prèze ainsi qu'à la ch'tite nouvelle un excellent voyage.
Revenir en haut Aller en bas
http://pitisa.jalbum.net/Photographies%20de%20Pierre%20Poilloux/
Niclaude

avatar

Nombre de messages : 1469
Age : 68
Ville : Côte d'Azur.... dans les mimosas
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Visite au village   Ven 22 Oct 2010, 11:13

sunny Merci JC de ce premier message sur le vif !
Bises et bon séjour
Revenir en haut Aller en bas
http://lasiedenosvoyages.fr
jean-Christian

avatar

Nombre de messages : 946
Age : 49
Ville : Le Sud Ouest
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Sam 23 Oct 2010, 09:45

Apres vous avoir posté la première partie de mon compte rendu, je me rends trois boutiques plus loin dans une petite papeterie.

Théa m’avait indiqué cette adresse pour trouver des fournitures scolaires. J'achète environ 800 feuilles de papier couleur, 6 boites de 12 crayons de couleur et 2 tailles crayons (un bleu et un rose) pour un total de 17,5$, le reçut est en Khmer et le total en $ mais je pense qu’il n’y aura pas de problème pour notre comptabilité.

Malheureusement il ne restait plus que 3 cahiers de coloriage (que j’ai pris à ma charge) et il n’y avait pas non plus de petits bouquins photocopiés. Il faudra prévoir un aller retour à Phnom Penh ce qui ne m’enchante guère, je suis tellement bien au village.

Je rentre avec mon petit chargement coincé entre mes pieds. Sur la route, le passage des parties inondées s'avère très sport et j’en profite pour faire quelques photos.
Je photographie également le panneau sur lequel est inscrit : «Le projet d’alimentation en eau potable de la communauté de Trapaing Anhchanh - Association internationale des maires francophones (AIMF) et de l’agence de l’eau Loire-Bretagne - Durée du projet : 3 mois, commencer : mars 2010, à terminer mai 2010.»

Je retrouve Théa dans son bureau et nous nous dirigeons ensemble vers la classe de maternelle. Dans la classe il n’y a que 6 élèves et Théa m’explique qu’il souhaite dés le mois prochain obliger les petits à venir l’aprés midi. Il me dit qu’il est suffisamment difficile de faire vivre cette classe pour que les élèves n’en profitent pas à temps plein. Je trouve la remarque judicieuse.
J’offre à Théa et à l’institutrice les fournitures scolaires et tous deux me remercient chaleureusement. Je leur demande de me confier un exemplaire d’un cahier de coloriage et un autre d’un bouquin photocopié pour faciliter mes recherches.

16h30 : J'enfourche ma mobylette pour le traditionnel coucher de soleil sur les rizières, le spectacle est toujours aussi beau et les lumières en cette fin de mousson ne sont jamais les mêmes d’un soir sur l’autre. Je pense à Pascale qui apprécie particulièrement ce moment de la journée (est-ce parce que l'apéro arrive dans la foulée ???)

17h30 : Retour au village pour une partie de Mikado avec mes petits voisins en me sirotant mon verre de vin rouge.

18h30 : Mr Chin arrive avec son téléphone à la main et me fait signe que quelqu’un veut me parler (?). Théa à l’autre bout du fil me dit : «Jean, je vous invite à boire une bière, je vous attends au petit restaurant au bord de la grande route, Mr Chin va vous accompagner»....Bon sang, ça c’est une bonne surprise !!!

Autre surprise : les phares sur ma moto ne marchent pas et la nuit est tombée depuis un moment....je reste à quelques mètres derrière Mr Chin pour profiter de la lumière de ses phares et j’imagine quel sera le retour après avoir sifflé plusieurs bières...
Sur la grande route j'active mon clignotant arrière pour être vue par les camions qui me frôlent en me doublant, si ma mère me voyait !!!

Arrivé au resto, Théa nous attend avec un large sourire, plusieurs plats disposés sur la table et 3 bouteilles de bières en stand-by. Je le remercie vivement pour son invitation en soulignant que Pascale risque d'être très jalouse. Nous prenons place à sa table et Théa s’empresse de remplir les verres pour trinquer. Il saisit une bouteille de bière Angkor et me dit : «vous connaissez cette marque de bière Jean ? On peut la prononcer de deux façons : Angkor ou...encore plus !!!» et il éclate de rire. La soirée s’annonce bien !!!

Les plats défilent sur la tables et les bouteilles de bières suivent le même rythme, nous parlons de nos enfants, de notre famille, de nos passions, des membres de l’asso, de politique aussi. Nous partageons visiblement le même plaisir d'être ensemble.

L’ambiance se glace quand Mr Chin nous parle des Khmers rouges, de son travail forcé dans les rizières à l'âge de 10 ans et de son père, militaire de carrière dans l’armée du roi puis celle du premier ministre Lon Nol, qui sera arrêté puis égorgé à l’aide d’une feuille de palmier taillée en forme de lame. Ses deux frères ainés ont également trouvé la mort durant cette sombre période. Je reste muet, fixé à son regard, il ne fait pas très chaud mais des gouttes de sueurs perlent sur son front, un silence s’installe et Théa me dit «c’est notre passé, tout ça est bien finit aujourd’hui mais nous ne devons pas oublier» puis lève la main pour commander 3 autres bières.

Théa me parle ensuite des diplômes qu’il est en train de passer, des propositions que lui fait régulièrement le gouvernent pour un poste plus important et mieux rémunéré mais qu’il refuse. «J’ai grandi à 2 km de Trapaing Anchanh» me dit il «cette école c’est pour moi comme un arbre que j’ai planté. Je ne veux pas partir, mon arbre n’a pas assez poussé et je préfère l’honneur à l’argent»

Nous abordons les difficultés que rencontre l’école pour recruter de bonnes institutrices car avec un salaire de 40$ elles ne sont pas nombreuses à postuler.
Au Cambodge un bon instituteur gagne environ 60$. Je lui propose de faire une demande au CA pour augmenter nos versements de la différence nécessaire mais il refuse aussitôt : «Vous savez Jean, ce que fait votre association pour nous est quelque chose d'inespéré, c’est presque trop bien pour nous. Que ce passera t’il le jour où vous partirez ?... Si je donne aujourd’hui 60$ à une institutrice plus personne dans l’avenir n’acceptera ce poste pour 40$» Je ne sais quoi répondre, jusqu'à quand effectivement serons nous présent...? Théa me sent embarrassé, lève la main et commande 3 autres bières.

20h30 : Le restaurant ferme ses portes, Théa règle l’addition et avant de nous quitter nous allons arroser ensemble la pelouse derrière le restaurant (c’est terrible la bière pour ça !!!)

Voila enfin la soirée que j’attendais, voila enfin les relations que je voulais avoir avec Théa. La qualité de ma visite au village est jusqu’à présent bien au-delà de mes espérances.

Demain bieres tiedes a volonte pour feter l arrivee de Pascale et Claudine

Je vous embrasse tous

(Yann si tu vois des fautes dans mes messages peux tu te servir de ta baguette magique ? Par avance merci)
Revenir en haut Aller en bas
http://jeanchristiancottu.com
Pit

avatar

Nombre de messages : 8221
Age : 54
Ville : Alfortville-les-Bains
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Visite au village   Sam 23 Oct 2010, 10:31

Brrrrrrrrr, j'ai des frissons en te lisant, émotion et joie se mélangent ! Je connaissais tes talents de photographe, beaucoup moins ceux de narrateur. Un grand merci doublé d'un énorme bravo pour tout ce taff ! sunny

Citation :
(Yann si tu vois des fautes dans mes messages peux tu te servir de ta baguette magique ? Par avance merci)
Arf, laisse tomber, il est plus branque que toi en aurtograffe ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://pitisa.jalbum.net/Photographies%20de%20Pierre%20Poilloux/
Niclaude

avatar

Nombre de messages : 1469
Age : 68
Ville : Côte d'Azur.... dans les mimosas
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Visite au village   Sam 23 Oct 2010, 10:51

whaouu ! beau récit de ces moments de partage. Tout ceci est encore mieux que des photos.

Théa est un type bien Very Happy il en a donné plusieurs preuves lors de cette bières-party

du bonheur que tout celà sunny Merci Jean
Revenir en haut Aller en bas
http://lasiedenosvoyages.fr
annitabanana

avatar

Nombre de messages : 1208
Age : 36
Ville : Marseille
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: Visite au village   Sam 23 Oct 2010, 11:23

hé bé, levers à l'aube, journées bien remplies, mais où est-ce que tu trouves le temps de nous pondre ce super compte-rendu ? Bravo !
Bonjour aux enfants et la bise aux crapauds

Revenir en haut Aller en bas
http://annitabanana.canalblog.com/
Pascale
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 6828
Age : 57
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Sam 23 Oct 2010, 13:34

Attends nous, attends nous, on arrive !!!!!!
Super ton message, et je partage à 150% l'avis de Pit.
Je me demande si le fait que vous ayez été entre hommes n'a pas facilité cette descente de bières. Comment fera t'on pour aller pisser avec vous, nous les nanas ????

En attendant, nous sommes à Moscou. Ils sont blonds et ils parlent tous le russe ! bizarre !!! Le café, génial, 5€ la tasse.
Nous avons déjà fait deux décollages... plus que deux et on est là !

L'hôtesse entre Paris et Moscou qui était cambodgienne nous a refilé des petites bouteilles de rouge et de blanc et des p'tits gâteaux pour notre séjour. Prépare les glaçons pour le blanc !!!
Le chauffeur de taxi qui nous a emmené à l'aéroport était .... cambodgien. C'est pas des bons présages tout ça ????

Prochain message après le prochain atterrissage, à priori BKK.

-------------------------------------------------------------------------------
http://www.taiderpourlase.com/
Revenir en haut Aller en bas
crevette

avatar

Nombre de messages : 2000
Age : 38
Ville : Noisy le Sec
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Sam 23 Oct 2010, 14:13

Alors là, ma Pascalou, tu peux compter sur moi pour te trouver un stratagème pour aller prendre une bière avec ces messieurs, et plus si affinité...

http://www.urinelle.biz/html/fr/About.shtml Laughing

Pour ton escale russe, une seule phrase à retenir : na zdarovié (à ta santé) Wink

Bon voyage !
Revenir en haut Aller en bas
cecile974
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 5074
Age : 49
Ville : Courtisols, joyau de la Champagne pouilleuse...
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Sam 23 Oct 2010, 14:44

la prèze en Sibérie a écrit:
Je me demande si le fait que vous ayez été entre hommes n'a pas facilité cette descente de bières.
Tsss tsss, je connais certaines nanas qui en matière de descente de bières n'ont rien à envier aux z'hommes geek


la prèze moscovite a écrit:
Comment fera t'on pour aller pisser avec vous, nous les nanas ????
Pascalou, on voit que tu as loupé la rencontre TD à Paris, fallait pisser entre les voitures pour gerer toutes les bières bues, et.... Fastoche !!!

Merci JC pour le compte-rendu, trop contente de voir la tournure que prennent les évènements, et plein de bises !

-------------------------------------------------------------------------------
"Il n'y a pas de honte à préférer le bonheur"

http://www.taiderpourlase.com
Revenir en haut Aller en bas
http://cecileetsestroisbambinsenvoyage.over-blog.com
jean-Christian

avatar

Nombre de messages : 946
Age : 49
Ville : Le Sud Ouest
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Dim 24 Oct 2010, 06:49

Suite et fin de mon compte rendu

Samedi 23 octobre 2010

7h : J’ouvre les yeux après ma pire nuit passée au village, j’ai mal à la tête et je m’empresse de prendre une douche. Comme tous les matins Mme CHIN attend mon réveil pour m’apporter du thé et du café, mon réveil tardif aura perturbé son emploi du temps, j’aimerais lui présenter mes excuses mais elle ne parle pas anglais. Cette femme incarne la gentillesse et la bonté, discrète et attentionnée elle est en permanence aux aguets pour s’assurer que je ne manque de rien et sa cuisine est délicieuse.

Aujourd’hui je vais faire mes premières photos à l'école, le matériel est prêt, les batteries rechargées, il ne me reste plus qu’à être à la hauteur.

Je vais saluer Théa dans son bureau qui est entouré de quelques élèves. Il sourie en voyant ma petite mine et m’invite à m’assoir. Il est en train de distribuer des cahiers, des crayons et des uniformes à plusieurs enfants. Les petits attendent sagement leur tour et Théa pointe sur un document word les fournitures distribuées en face de chaque nom.
Il m’explique que PSE prend en charge 17 élèves dans l'école. Ces enfants sont issus des familles les plus pauvres du village, les critères de sélections pour bénéficier de cette aide sont, selon Théa, très strictes.

Sur le mur de son bureau sont affichées des statistiques accompagnées de pourcentages.
Une colonne bleue pour chaque mois de l’année intégrant chacune une petite colonne rouge. En bleu le pourcentage d’élèves au-dessus de la moyenne (5/10) et en rouge les autres.
Son établissement a depuis le début de l’année un taux de réussite d’environ 75%. Le gouvernement exige des établissements scolaires un taux de 90% minimum sous peine de se voir supprimer certaines subventions. Théa me dit qu’il est facile de donner de faux résultats mais préfère compter sur la tolérance du gouvernement pour les écoles en milieux ruraux plutôt que de mentir.

Chaque jour je découvre un peu plus Théa et mon estime pour lui ne fait que s’amplifier, nous nous connaissions finalement très peu. J'apprécie sa philosophie et son honnêteté. Son dévouement pour ses élèves est remarquable et il les traite comme ses propres enfants. Ce garçon pourrait aujourd’hui gagner beaucoup plus d’argent dans le secteur privé mais sa mère souhaitait qu’il intègre la fonction publique et cette situation lui convient parfaitement. Je comprends aujourd’hui l’importance qu’il peu accorder à chaque association humanitaire et il ne faut surtout pas sous-estimer notre action face à PSE. L’aide que nous apportons à l'école est, pour eux, de la plus haute importance. Sans nous il n’y a plus de maternelle et sans cette classe c’est toute l'école qui se retrouve déstabilisée. Aujourd’hui nous apportons aux enfants du village la possibilité d'intégrer l'école dès leur plus jeune âge et bénéficier d’un cycle scolaire complet.
Je suis vraiment très fier de participer à cette belle aventure et de constater sur place le travail accompli par tous les membres de l’association.

9h00 : L’heure de la récréation vient de sonner, la séance photo va pouvoir commencer. Bousculade générale devant l’objectif, certains se donnent des coups pour passer devant les autres et je fais appel aux plus grands pour jouer les gendarmes. J’essaye tant bien que mal d’isoler mes sujets mais les mouvements de foule ne me permettent pas de faire du bon travail. Je laisse les enfants se calmer un peu en photographiant les plus grands qui eux ont moins de mal à se faire respecter.
Après une bonne centaine d’images la cloche retenti, les élèves regagnent leur classe et je vais faire un petit tour au marché pour compléter ma galerie de portraits.

Je retrouve sur place des visages familiers, les gens se montrent très aimables à mon égard et les quelques mots Khmers que je tente de prononcer déclenchent à chaque fois des éclats de rire. Je sors mon appareil photo et personne ne refuse de prendre la pose au contraire, des appels sont lancés de droite et de gauche pour que je n’oublie personne.

Je retourne rapidement à la cabane pour visionner mes images mais je trouve le résultat décevant. J’ai peut être sous-estimé le manque de lumière à l’ombre du préau de l'école ou encore du marché couvert mais l’exposition n’est pas bonne et la mise au point non plus. Ma vitesse d’obturation était peut être trop basse, je vérifie à nouveau les réglages mais tout semble bon...

Question à Pit: une carte mémoire de mauvaise qualité peut elle avoir une incidence sur le rendu des couleurs (bien entendu j’exclus la mise au point et l’exposition) ?

Je sélectionne malgré tout une cinquantaine d’images que je charge sur mon disque dur externe et je prends la direction du village sur la N4 pour réaliser quelques tirages et vous poster la suite de mon compte rendu.

Fin de journée classique (et oh combien savoureuse) entre balade au milieu des rizières et parties de dominosmikadomistigrimemory avec mes petits voisins.


Dimanche 24 octobre 2010

C’est le jour J pour mes deux futurs co-locataires !!! Les enfants sont très excités à l’idée de revoir Pascale et le fait de prononcer son prénom renforce leurs sourires.
Pour accueillir ces dames à l’aéroport j’ai demandé à Mr Chin l’autorisation d’emmener Secounty avec moi (la petite chouchoute de Pascale).
Ma petite voisine fait des envieuses auprès de ses copines et pour l’occasion a préparé un petit paquet cadeau. Toute la famille s’affaire pour les derniers préparatifs, les enfants sont venu installer un matelas, Mr CHIN a apporté un ventilateur et les enfants ont vidé et nettoyé la grande jarre d’eau pour que les filles aient de l’eau propre pour se laver.

Et oui Pit, tu as bien lu, jusqu’à présent je dormais sur des planches, je vivais dans une chaleur étouffante et je me lavais avec de l’eau sale...et dire que tu me traites de chochote gros enfoiré !!!!

Ce matin je suis allé saluer Théa et ensemble nous avons préparé ce qui sera demain mon petit studio photo. La prise de vue des petits aura lieu le matin et à 14h Théa a organisé à notre demande une réunion de parents d'élèves.
Aujourd’hui l’école est fermée mais Théa est présent chaque jour pour travailler.
Une dizaine d'élèves sont également présents pour suivre des cours d’informatique, j’en profite pour discuter un instant avec leur professeur, un jeune étudiant d’une vingtaine d’année et faire quelques photos.

Je file ensuite au marché distribuer mes photos prisent la veille et saluer quelques connaissances. Tout va pour le mieux du monde !!!!

Fin de mon compte-rendu, je laisse le soin à Pascale de prendre le relai pour que je puisse à présent me consacrer entièrement à mes images (et surtout trouver le moyen de faire de bonnes photos...)

Bises à tous

C'était Jean Christian en direct de Trapaing Anchanh, à vous les studios.

Revenir en haut Aller en bas
http://jeanchristiancottu.com
Pit

avatar

Nombre de messages : 8221
Age : 54
Ville : Alfortville-les-Bains
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Visite au village   Dim 24 Oct 2010, 08:22

Citation :
Question à Pit: une carte mémoire de mauvaise qualité peut elle avoir une incidence sur le rendu des couleurs (bien entendu j’exclus la mise au point et l’exposition) ?
A première vue, je dirais non, mais je ne suis sûr de rien. Avec une carte mémoire "cheap", les seuls blèms que je connaisse (mais je ne sais pas tout !) sont des soucis de rapidité d'enregistrement de tes photos ou de pérennité de la carte.
Ce que tu me décris ressemble plus à un mauvais choix de balance des blancs, t'as vérifié de ce côté là ? et si (et seulement si) tu fais du raw comme tu me l'avais dit, tu pourras rectifier au post traitement.
Jette un oeil aussi à tes paramètres perso sur ton boitier, notamment le "style d'image", tes réglages ont peut-être été modifiés par erreur, ça m'est déjà arrivé !
Désolé de ne pas pouvoir t'éclairer plus...

Citation :
et dire que tu me traites de chochote gros enfoiré !!!!
roooooooh, mauvaise langue, je n'avais fait que relever les propos d'une de tes amies ! geek Mais promis, je ne recommencerai pas, ma chochotte préférée ! Laughing

Bizzzzzzzzzz ma chochotte, vraiment trop bien tes messages, que des good vibes tout ça ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://pitisa.jalbum.net/Photographies%20de%20Pierre%20Poilloux/
cecile974
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 5074
Age : 49
Ville : Courtisols, joyau de la Champagne pouilleuse...
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Dim 24 Oct 2010, 19:51

Merci JC pur ces supers compte-rendus !
Maintenant que les filles sont là et vont pouvoir te reprendre à ce niveau, tu vas avoir du temps pour te mettre à la lessive geek à tes photos.
Bonnes retrouvailles et profitez bien des moments à vivre. Plein de bises à vous trois

-------------------------------------------------------------------------------
"Il n'y a pas de honte à préférer le bonheur"

http://www.taiderpourlase.com
Revenir en haut Aller en bas
http://cecileetsestroisbambinsenvoyage.over-blog.com
mamina

avatar

Nombre de messages : 1425
Age : 70
Ville : à côté de chez Pascalouloute
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: Visite au village   Lun 25 Oct 2010, 09:47

Génial ! super ! vite encore des nouvelles !

Je vous imagine très bien dans votre 5 étoiles !!!
Revenir en haut Aller en bas
Pit

avatar

Nombre de messages : 8221
Age : 54
Ville : Alfortville-les-Bains
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Visite au village   Lun 25 Oct 2010, 11:33

mamina le retour a écrit:
Je vous imagine très bien dans votre 5 étoiles !!!
Arf, c'est vrai que toi tu connais l'endroit ! Wink


Dernière édition par Pit le Lun 25 Oct 2010, 13:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://pitisa.jalbum.net/Photographies%20de%20Pierre%20Poilloux/
mamina

avatar

Nombre de messages : 1425
Age : 70
Ville : à côté de chez Pascalouloute
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: Visite au village   Lun 25 Oct 2010, 13:01

Je vous mets même une photo ; c'est la maison de droite... Juste en face c'est la famille des propriétaires... le grand panneau bleu c'est un panneau du parti politique qu'ils soutiennent ; chacun affiche ainsi son appartenance !
Je me demande bien ce que ça donne dans la gadoue !!!
Vite des nouvelles...

Revenir en haut Aller en bas
Pit

avatar

Nombre de messages : 8221
Age : 54
Ville : Alfortville-les-Bains
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Visite au village   Lun 25 Oct 2010, 13:36

Citation :
le grand panneau bleu c'est un panneau du parti politique qu'ils soutiennent ; chacun affiche ainsi son appartenance !

Je n'ose imaginer ce que ça donnerait si on agissait de la sorte en France ! scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://pitisa.jalbum.net/Photographies%20de%20Pierre%20Poilloux/
mamina

avatar

Nombre de messages : 1425
Age : 70
Ville : à côté de chez Pascalouloute
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: Visite au village   Mar 26 Oct 2010, 17:02

Et alors ?
On s'était bien habitué au compte-rendu journalier de JC Smile
Et puis.... les filles arrivent
Et puis.... plus rien !!!
Mais keskifon ?????
On a hâte de savoir !!! Razz

Bisous à tous les trois
Revenir en haut Aller en bas
cecile974
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 5074
Age : 49
Ville : Courtisols, joyau de la Champagne pouilleuse...
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Mar 26 Oct 2010, 20:20

mamina qui doit s'ennuyer sans la prèze dans ses parages a écrit:
Et puis.... les filles arrivent
Et puis.... plus rien !!!
Mais keskifon ?????

M'enfin mamina, tu tends des perches à la Pouilleuse et à ses potes mauvaises langues du forum ou quoi ???
Tu veux vraiment qu'on te le dise ? Laughing

-------------------------------------------------------------------------------
"Il n'y a pas de honte à préférer le bonheur"

http://www.taiderpourlase.com
Revenir en haut Aller en bas
http://cecileetsestroisbambinsenvoyage.over-blog.com
Pit

avatar

Nombre de messages : 8221
Age : 54
Ville : Alfortville-les-Bains
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Visite au village   Mar 26 Oct 2010, 21:02

La pouilleuse tjs aux aguets a écrit:
mamina qui doit s'ennuyer sans la prèze dans ses parages a écrit:
Et puis.... les filles arrivent
Et puis.... plus rien !!!
Mais keskifon ?????

M'enfin mamina, tu tends des perches à la Pouilleuse et à ses potes mauvaises langues du forum ou quoi ???
Tu veux vraiment qu'on te le dise ? Laughing
Assez d'accord Wink , j'ai d'ailleurs préféré m'abstenir de répondre... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://pitisa.jalbum.net/Photographies%20de%20Pierre%20Poilloux/
mamina

avatar

Nombre de messages : 1425
Age : 70
Ville : à côté de chez Pascalouloute
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: Visite au village   Mar 26 Oct 2010, 21:04

Ohhhhhhhhhhhhhh !
pour cécile qui attrape même les perches pas tendues.... ou presque !
et pour Pit qui va pas tarder à apparaitre !

Ils sont trop occupés, ils sont en réunion, ils récupèrent du voyage, ils n'ont pas Internet, ils se battent avec les crapauds, ils sont tombés dans une flaque, ils développent les photos, ils font des courses....
Et puis d'ailleurs, ils vont bientôt nous le dire Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Pascale
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 6828
Age : 57
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Mer 27 Oct 2010, 07:07

Bonjour tout le monde. Tout va tres tres bien, le temps file a la vitesse de l'eclair. Je vous avais prepare un long compte rendu, mais vous devrez patienter parce que les ordi de cet Internet ne reconnaissent pas word.
Demain, avec un peu de chance, vous en saurez davantage, c'est qu'on a plein plein de choses a vous raconter.
grosses bises a tous !!!!

-------------------------------------------------------------------------------
http://www.taiderpourlase.com/
Revenir en haut Aller en bas
JF23

avatar

Nombre de messages : 857
Age : 57
Ville : Guéret
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Mer 27 Oct 2010, 07:57

Bonjour Pascale

Cela fait longtemps que l'on ne sait parlé... je te souhaite beaucoup de bonnes choses...
Citation :
que les ordi de cet Internet ne reconnaissent pas word.
Sans doute connaissent-ils openoffice??? le logiciel libre concurrent de word, et qui est mieux, selon moi, plus complet, gratuit et n'est pas microsoft, ....
Bon voyage et grosses bises JF
Revenir en haut Aller en bas
Pascale
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 6828
Age : 57
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Jeu 28 Oct 2010, 04:07

Et voilà, de notre QG du Rriverside, Internet marche et on peut enfin vous envoyer le fruits de nos réflexions.

Dimanche soir, lundi matin.
Voilà, après quelques heures de voyage, on a retrouvé JC. Super surprise, il nous attendait à l’aéroport avec Sekuthea, la petite dernière de la famille Chin qui nous prête la cabane. On est trop contente de se retrouver !
Le trajet de l’aéroport au village est émouvant, et surtout impressionnant tellement la route et défoncée. Les pluies diluviennes des derniers jours et l’important trafic l’ont totalement esquintée, comme si elle avait été bombardée. Les véhicules essayent de se frayer un chemin tant bien que mal, les deux-roues tentent de conserver l’équilibre. Le plus difficile est d’imaginer la hauteur d’eau.
On fait donc un grand détour pour arriver au village où l’on retrouve tout le monde avec grand bonheur.
Lundi matin, bonne discussion avec Thea sur l’école, les enfants, l‘association et l’avenir. Mais le présent, surtout. Un des points longuement abordé est celui du ténia. Soigner, oui. Prévenir… c’est plus compliqué. Théa m’explique que ce vers est présent partout, dans l’eau, dans les aliments… Des mesures d’hygiène sont nécessaires, mais comment faire dans ce village qui a un tel niveau de sous-développement. Les gamins jouent dans l’eau des fossés dans lesquels baignent les poubelles. Ils boivent aussi de cette eau. Pour Thea, le problème dépasse largement une information à l’école, mais cela peut être quand même très utile.
JC travaille sur le trombinoscope, installe son « studio » aidé par Claudine, son assistante efficace. Les instituteurs et les enfants jouent le jeu d’une façon impressionnante et très professionnelle. Mais quel que soit son âge, il est toujours aussi difficile de faire sourire un khmer devant un objectif.
A 14h, Thea a organisé une réunion entre les parents des enfants et nous. On s’installe dans une salle de classe qui se remplit très vite. Plus de 30 parents ont répondu à l’appel. Monsieur Chin, chef du village, nous présente dans un premier temps, puis c’est à nous de prendre la parole, Thea fera l’interprète.
J’explique qui on est, notre trentaine de membres, notre petitesse, la façon dont on cherche des financements par différents moyens, notre volonté de faire au mieux en répondant à leurs attentes et sans rien imposer. Je leur dis aussi combien nous sommes attachés à l’existence d’une classe de maternelle qui prépare la primaire et facilitera les apprentissages futurs. Les parents sont très attentifs. On fait le point sur nos projets.
- Continuer dans la mesure du possible à financer une partie du fonctionnement de l’école maternelle. Ils savent que la primaire est financée par le gouvernement, mais pas la classe des petits. Notre participation est donc essentielle pour eux.
- Organiser une visite médicale, régulière si possible.
- Organiser des réunions de préventions contre certains problèmes comme le ténia par exemple (en février peut-être). En attendant, on ira acheter de quoi soigner les enfants.
- Achats de moustiquaires pour la classe quand les enfants font la sieste, et d’autres individuelles pour les enfants qu’ils emmèneront chez eux. Le village est actuellement très « humide », dans les fossés coule une eau salle et remplie de moustiques véhiculant un certain nombre de maladies.
- On va aussi compléter les nattes au sol de la classe qui permettront aux enfants de s’assoir sur autre chose que directement le béton , et des kramas (foulard khmer) qui servent un peu à tout.
Ces achats se feront au village même, dans une nouvelle boutique face au marché. La femme qui la tient était heureuse qu’on fasse ces achats chez elle. C’est un des parents d’élève.
- On a aussi expliqué aux parents notre volonté lors d’une prochaine visite de donner aux enfants une petite poche dans laquelle il y aurait brosse à dents, dentifrice, savon, anti-poux plus peigne (gros problème ici)…
- Je leur ai parlé aussi d’un point abordé le matin avec Thea, celui concernant la cantine. Il m’expliquait qu’actuellement les enfants prenaient leur repas au sol sur des nattes et que cela n’était pas satisfaisant. Je leur donc expliqué ce qui se passait dans un orphelinat cambodgien que je connaissais dans lequel chaque enfant allait chercher juste avant le repas une petite chaise et une petite table, légère et pliable. Facile à porter, facile à installer, facile à ranger et surtout permettant une meilleure hygiène. On ne mange pas là où on marche. Les parents sont très contents de cette proposition et pensent que c’est une chose intéressante à étudier, ils trouvent que c’est un plus. Bien sûr, ils ont compris que ce n’était actuellement qu’un projet et qu’il faudrait qu’on trouve le financement.

Pendant qu’on leur exposait ce qu’on avait l’intention de faires, les parents étaient d’une grande attention et nous regardaient le sourire aux lèvres.
Ce fur à leur tour de prendre la parole et de poser des questions.
- La première chose qu’ils nous disent est leur inquiétude face à l’avenir de la classe de maternelle. Comment ferons-nous le jour où vous ne serez plus là ? Difficile de répondre si ce n’est de leur assurer de notre volonté de continuer le plus longtemps possible. On sent bien leur désir farouche de voir cette petite classe continuer.
- Une question porte sur le problème de dentition des enfants. La majorité d’entre eux a des dents très abîmées, et à ce moment là, ne connaissant l’origine de ce problème (carence ?), on ne peut que dire que la visite médicale ne concernera que les difficultés de vue, ouïe, gorge… que dans un premier temps, on ne pourra pas soigner mais seulement détecter. On se sent relativement impuissant.
- Les parents demandent aussi s’il est possible d’isoler la salle de classe. Sous les bacs aciers, la chaleur est intense malgré les aérations. Là, une étude serait à faire ultérieurement.
- Un parent nous demande de la pommade pour son enfant qui a des démangeaisons importantes à force de patauger dans l’eau boueuse. Il faut dire que les chemins du village sont plein d’eau et qu’il est impossible de rester les pieds au sec. La moindre blessure devient vite vilaine. Là aussi, on est impuissant.
- Une dernière question concerne l’équipement de la classe avec des jeux un peu plus importants que ce qui existe déjà. J’ai répondu qu’on étudierait cette demande.

Nous étions contents de cette réunion. On a senti les parents très impliqués. Ils nous ont remerciés chaleureusement.

Sur le pas de la porte, Thea a un coup de fil de Saran qui lui dit que pour des raisons administratives et d’autorisations, la visite médicale ne peut se faire le lendemain. On est triste, désabusé, déçu et on ne comprend pas. Thea non plus.
On prend alors contact avec le médecin du village qu’on pensait trop occupé pour effectuer ces visites. Rendez-vous est pris pour mercredi.

Mardi.

A 6 heures du matin, les habitants de la cabane sont debout. Un petit café, et on est prêt pour aller à l’école. JC reprend son travail de photo avec les petits pendant qu’on reçoit un coup de fil de Thea nous disant qu’il nous rejoignait avec Saran, Sameth et un médecin. Ils arrivent dans l’heure qui suit et Saran nous explique qu’il est difficile pour eux de faire une visite médicale dans un district qui n’est pas celui du médecin qui l’accompagne. En même temps, il voit que l’on veut faire avancer les choses et il est embêté pour nous. Faut dire que lorsqu’on prépare nos visites depuis la France par mail, les échanges ne sont pas simples et on ne se comprend pas toujours. Théa n’avait pas parlé du médecin du village, Saran ne parlait pas de problème administratif.
Autre chose très compliquée ici, c’est la communication. Même avec Théa qui parle bien français, ce que l’on met sous les mots ne correspond pas toujours à la même chose. Quand Théa parle du médecin du village, c’est une personne qui n’est pas forcément un « docteur », c’est juste quelqu’un qui peut avoir étudié la médecine pendant deux ans. D’où les quiproquos et la difficulté d’organiser les visites médicales.
Toujours est-il que la discussion qui suivit fut passionnante. Première décision, le mieux est que ce soit le médecin du village qui examine les enfants. Il est sur place, il les connait et il n’y a pas besoin d’autorisation. Comme on a rendez-vous avec lui demain, ce sera facile d’en discuter.
On a pu demander à Saran quelle était l’origine des problèmes dentaires des enfants. D’après lui et le médecin qui l’accompagnait, ce n’est pas un problème de carence mais seulement un problème d’hygiène dentaire et d’abus de sucrerie. On décide donc d’acheter dès cette semaine des brosses à dents et du dentifrice pour les enfants et de voir avec les institutrices comment elle peut faire en sorte que les enfants les utilisent en arrivant et en repartant de l’école. Il y a bien quelques brosses à dents accrochés dans la classe, mais manifestement, elles sont peu utilisées. En plus, elles sont toutes mélangées et non protégées. Pour les sucreries, de la prévention est à mettre en place. Autre chose très intéressante, Saran nous a parlé de la mise en place d’un dentiste ambulant qui se déplacerait avec du matériel portatif et qui pourrait soigner les infections bénignes. Bien entendu, on se met d’accord avec Saran pour qu’il nous mette au courant dès que ce dentiste entrerait en action et voir comment il pourrait venir au village.
Autre question concernant le ténia. Effectivement, il s’attrape très facilement au Cambodge. L’Etat finance un seul traitement par an à chaque enfant. Pour être efficace, il faudrait au moins deux traitements par an.
Saran discute aussi un long moment avec Théa sur les problèmes de l’eau à l’école. En théorie, l’eau potable devrait arriver cette semaine et Théa lui précise que c’est l’asso qui a financé le raccordement de l’électricité et celui de l’eau pour l’école. Que l’eau arrive, c’est une bonne chose. La difficulté est qu’elle ressort sans aucun traitement. Toutes les eaux sales repartent directement dans le fossé, là même où les enfants jouent. Il faudrait donc un jour penser à faire un assainissement correct ce qui limiterait considérablement les infections diverses et variées. Un gros projet !

C’est fou ce qu’on a appris aujourd’hui. La déception d’hier soir est remplacée par une pêche d’enfer. On repart avec Saran, Sameth et le médecin à Kol, village où se trouve « le Refuge » qui fait du soutien scolaire, bibliothèque, cours de langue, soins… et où se trouvent les deux petits garçons qui avaient perdus leurs parents trois mois après leur naissance. Autant la route est longue et dangereuse par la Nationale 4, autant elle est longue et rigolote en coupant par les rizières à travers la campagne. Trous, bosses, flaques avec les vaches maigres qui se promènent… de quoi s’amuser.
On retrouve Lay et Long, les deux petits garçons qui ont bien grandi, chacun sur sa voiture à roulettes. Ils jouent tranquillement sous l’œil de leur grand-père. On leur offre les cadeaux de Guylaine et Méjo. Les deux petits nounours font fureur, ils s’en emparent aussitôt et ne les lâcheront plus. Ils regardent les yeux hébétés les deux tenues de foot, l’une rouge et l’autre rouge, leur visage sont tout illuminés même s’ils gardent leur petit air sérieux. Pendant un bon moment, ils tournent sur leur petite moto sans lâcher leur précieux trésor. Ils regardent aussi avec attention la photo de leur parrain-marraine et la carte qui va avec. Saran est heureux de ce moment, nous aussi.
L’équipe du « Refuge » nous invite à manger avec eux. Discussion, petit verre de rouge, papote, échange… très instructif. On se quitte se promettant de continuer à s’échanger des mails et de revenir l’an prochain.
Le retour prendra deux fois plus de temps que l’aller. On se paume, on fait demi-tour, on demande en montrant le bout de papier écrit par Saran. C’est par là, non par là. On est déjà passé, oui, mais dans l’autre sens. Bref, deux heures après, on retrouve la cabane.
En fin d’après-midi, on se prépare. On est invité à dîner chez Théa avec Mr Chin, le chef du village. Claudine monte derrière lui sur sa moto, je monte derrière JC sur le scooter. Inimaginable, la route. On savait que les voitures ne passaient plus, mais à moto, c’est franchement une expérience à vivre. C’est comme si on traversait des rivières en crue, entourées de plaques de verglas. Je serre les fesses un maximum et descend du scooter quand la situation est périlleuse. Du coup, je traverse pieds-nus pour être sûre de ne pas perdre les tongues qui restent collées au fond de l’eau. La boue me monte jusqu’aux genoux. JC arrive à passer les difficultés en restant assis sur le scooter. Mr Chin et Claudine sont passé sans chute.
On finit par rejoindre la grande route et on retrouve Théa, sa femme et ses deux enfants. Le directeur de l’école d’à côté (3000 élèves, 60 profs) est là aussi. J’offre à Théa l’appareil photo : il me regarde les yeux écarquillés. Il est heureux. La femme de Théa qui nous a préparé un repas de roi ne mangera pas avec nous mais à côté. Les bières descendent les unes après les autres, on trinque à chaque gorgée, je m’inquiète pour le retour. Théa me demande si je veux aller à l’intérieur de la maison parce qu’ici, les hommes boivent et il a peur que cela me gène. Je lui ai seulement répondu qu’en France, les femmes boivent aussi. C’est fou comme les relations avec Théa ont évolué, il ne nous regarde plus de la même façon. Il nous ouvre les portes de chez lui, nous offre à boire, nous parle beaucoup de sa vie, de son enfance. Manifestement, les gens du village sont surpris de voir des étrangers qui prennent plaisir à être avec eux, à vivre dans des conditions plus que sommaires dans la cabane, à partager un peu de leur quotidien. On discute beaucoup, il faut rentrer.
Finalement, dans la nuit noire et après un bon paquet de bières, le danger semble presque amoindri. Ca glisse, ça tangue, on passe au bord des rizières en eau, j’ai la pétoche, JC rigole. Il ne faut pas ralentir, me crie JC sûr de lui. On s’arrête quand même devant le trou d’eau le plus important, une rivière traverse la route. Un tuk-tuk s’est échoué au milieu. Mr Chin passe, il vacille, la moto tangue, Claudine est dans l’eau. Grand éclat de rire général ! Je traverse à pied n’ayant aucune envie d’un bain de minuit. La boue passe à travers les doigts de pieds, l’eau est chaude, c’est agréable. JC, chef driver passe sans souci, éclairé par la torche d’un khmer. Le plus dur est fait, la fin du parcours sera du billard.

Mercredi.

Première chose, aller à la boutique qui est face au marché pour récupérer 50 moustiquaires et 60 kramas pendant que JC continue à mitrailler les petits de l’école. La vendeuse tient à ce qu’on déplie l’ensemble pour vérifier avec elle la taille et le nombre des articles. Tout ça fait un peu de volume, ils nous aident à tout porter dans la classe. On retournera pour compléter les nattes.
Mister Chin nous emmène Claudine et moi dans la famille de deux enfants de la maternelle. On quitte la rue « principale » pour prendre des chemins qui n’en sont plus. Les tongues collent et glissent dans la boue. Les maisons sont de plus en plus petites et de plus en plus simples.
On rencontre une jeune femme dans une petite cours. Elle attend son troisième enfant et les conditions de vie semblent particulièrement précaires. On lui remet deux moustiquaires pour ses deux enfants scolarisés.
De retour à l’école, le médecin et son assistant préviennent qu’ils arrivent pour nous rencontrer. La discussion est simple et rapide. On sort notre plus bel anglais. On s’assure des problèmes administratifs, du prix demandé par le médecin, de l’organisation de la visite, de ce qui sera contrôlé et du temps que cela va prendre. Il nous laisse sa carte de visite, on lui laisse nos coordonnées au dos d’une des siennes. Top là, c’est OK pour mardi et mercredi, 9heures à l’école. Ne reste plus qu’à voir avec Théa pour les détails pratiques.
On passe un coup de fil à Saran qui connaît parfaitement les méandres de l’administration Cambodgienne. Il trouve que c’est satisfaisant au niveau administratif et financier.
On retourne à l’école après l’heure du repas et assister au montage des 6 grandes moustiquaires achetées pour la sieste. Il faut trouver un système qui permette de les accrocher facilement et rapidement, d’autant plus que les enfants sont complètement excités à la vue de ces cabanes transparentes et immenses. Ils passent dessous dans un sens, dans un autre, tirent dessus, elles se décrochent, on raccroche, on est tiraillé entre l’envie de rire et de sa fâcher. Je leur dis « doucement », et ils répètent en chœur et à plein poumon « doucement ».
On reprend la route vers la N4 pour trouver un Internet et vous envoyer des nouvelles. Le trajet se passe mieux que la veille, il fait beau et cela commence à sécher un peu. Reste d’immenses ornières profondes et tout l’art de la conduite consiste à les éviter. Reste aussi les deux passages en eau toujours aussi difficiles à franchir. Evidemment, impossible d’accéder aux fichiers qui sont sur la clef. Dépités, on en profite pour se renseigner sur les prix des petites tables pliantes, des petits tabourets et des gros jouets sur lesquels il est facile de grimper. Cela permettra de mieux réfléchir si on veut mettre en œuvre ce projet.
Fin d’après-midi extraordinaire. On part en moto dans les rizières, on retrouve une copine khmère, Sekuthea, qui veut nous accompagner à la pagode. Arrivés là bas, on retrouve les jeunes moines qui finissent par nous connaître et nous accueillent à bras ouverts. Ils adorent discuter. On passera un long moment avec le moine principal qui est le directeur du monastère. Il nous offre café, thé, nous questionne, nous raconte sa vie à la pagode, ne veut plus nous lâcher. Avec Sekuthea, ils essayent de nous apprendre le khmer et rigolent de notre prononciation. Le soleil se couche doucement donnant une teinte de feu à toute la campagne. On revient, conscient d’avoir passé un moment exceptionnel, croisant d’autres moines qui nous saluent avec de grands gestes et sourire.

Voilà nos premières heures. Le temps file et on n’a pas le temps de s’ennuyer.
Suite plus tard !!!!
Bises à tous.

-------------------------------------------------------------------------------
http://www.taiderpourlase.com/
Revenir en haut Aller en bas
GuRu
Yann
avatar

Nombre de messages : 5474
Age : 45
Ville : Marseille
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Jeu 28 Oct 2010, 05:42

wow !!! super de voir que tout se passe plutôt bien. Je vois que notre équipe de choc a su s'adapter malgré la non venue du toubib. Bravo.

Je vois que ça siffle sec aussi clown vous avez raison, il faut aussi prendre du bon temps !

J'espère que JC sera davantage satisfait de ses photos; mais je lui fais confiance pour cela, je suis persuadé qu'il va nous "sortir" quelque chose de classe. Wink


des beaux récits qui font plaisir de bon matin Wink


bizz à vous

-------------------------------------------------------------------------------
L 'extraordinaire se trouve sur le chemin des gens ordinaires.
www.yannsenant.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.voyagefamille.net
cecile974
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 5074
Age : 49
Ville : Courtisols, joyau de la Champagne pouilleuse...
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Jeu 28 Oct 2010, 06:26

Génial tout ça ! sunny
Du bon temps et du bon travail, que rêver de mieux ?
Contente aussi que les échanges avec Théa aient tant évolué... Il fallait du temps pour "s'apprivoiser" mutuellement.

Bravo à vous, et bises !

-------------------------------------------------------------------------------
"Il n'y a pas de honte à préférer le bonheur"

http://www.taiderpourlase.com
Revenir en haut Aller en bas
http://cecileetsestroisbambinsenvoyage.over-blog.com
n'Aline

avatar

Nombre de messages : 2113
Age : 34
Ville : Lyon
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Jeu 28 Oct 2010, 07:40

ah ça c'est vraiment une équipe de choc !!!
j'aurais voulu vous voir de retour du diner chez Théa Laughing
bonne continuation et merci pour ce que vous faites !
Revenir en haut Aller en bas
mamina

avatar

Nombre de messages : 1425
Age : 70
Ville : à côté de chez Pascalouloute
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: Visite au village   Jeu 28 Oct 2010, 09:02

Super nouvelles !
Emue et heureuse de voir que tout se passe si bien !
Bravo à vous trois pour votre adaptation, vos prises de risques ( Wink ) et surtout n'hésitez pas à avancer dans les décisions pour le bien-être des petits !
Mille bisous
Revenir en haut Aller en bas
crevette

avatar

Nombre de messages : 2000
Age : 38
Ville : Noisy le Sec
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Jeu 28 Oct 2010, 09:40

Les mots me manquent....
J'vais essayer les smileys !! sunny sunny sunny


PAscalou, les bains de boue, c'est super bon pour la peau, demande à n'Aline Wink
Revenir en haut Aller en bas
Pit

avatar

Nombre de messages : 8221
Age : 54
Ville : Alfortville-les-Bains
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Visite au village   Jeu 28 Oct 2010, 09:49

J'vais être banal : "super de chez super". sunny

Bravo à vous trois de surmonter les difficultés logistisques qui se dressent devant vous avec un enthousiasme débordant ! La réunion avec les parents d'élèves m'a semblée être un moment privilégié, le genre d'événement qui donne la pêche pour avancer... sunny

On pense à vous !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://pitisa.jalbum.net/Photographies%20de%20Pierre%20Poilloux/
Pascale
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 6828
Age : 57
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Ven 29 Oct 2010, 06:39

On finit la matinée à PP et on retourne au village. On profite d'un Internet pour vous envoyer deux mots. JC doit être maintenant à Kuala Lumpur.
On a récupéré le scooter, et deux minutes après, on ne s'est même pas rendues compte qu'on prenait un sens interdit, trop occupées à gérer le flux de véhicules. Conclusion, 5 flics nous attendaient au bout de la rue. ils nous demandent des papiers qu'on n'a pas, nous regardent d'un oeil pas très sympa. je leur explique l'air navré qu'on est perdu, qu'on a pas vu.... bref, ils nous demandent 10$. Heureuse de s'en sortir à si bon compte, je leur donne 20$ et attends ma monnaie. Ils me disent alors qu'avec les papiers qu'on n'a pas, ça fait 20$. Bref, j'ai trouvé un billet de 10$ et je leur ai laissé. on s'en est bien tiré !
Pour vous faire patienter en attendant d'autres images.

Les enfants sous leur nouvelle moustiquaire dans la classe de maternelle.


Moustiquaire offerte aux familles des enfants pour qu'ils en aient une chez eux.

-------------------------------------------------------------------------------
http://www.taiderpourlase.com/
Revenir en haut Aller en bas
cecile974
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 5074
Age : 49
Ville : Courtisols, joyau de la Champagne pouilleuse...
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Ven 29 Oct 2010, 10:12

la prèze à l'envers a écrit:
on ne s'est même pas rendues compte qu'on prenait un sens interdit, trop occupées à gérer le flux de véhicules.

Mouarf ! C'est ton côté rebelle qui s'exprime à contre-sens du flux ?! Laughing
Gaffe à vous, à vos dollars et bonne continuation sunny

-------------------------------------------------------------------------------
"Il n'y a pas de honte à préférer le bonheur"

http://www.taiderpourlase.com
Revenir en haut Aller en bas
http://cecileetsestroisbambinsenvoyage.over-blog.com
annitabanana

avatar

Nombre de messages : 1208
Age : 36
Ville : Marseille
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: Visite au village   Ven 29 Oct 2010, 20:18

study sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://annitabanana.canalblog.com/
Pascale
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 6828
Age : 57
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Sam 30 Oct 2010, 16:00

Vendredi soir, on rentre de Phnom Penh sans trop de problèmes hormis notre amende. On craque devant une superbe orchidée en visitant un marchand de fleurs au bord de la route, et d’autres jeux pour les enfants histoire de varier les plaisirs. Sur la route de Choam Chom, c’est la sortie des usines et une foule compacte s’engouffre sur la voie. Ils nous regardent avec curiosité. Deux barangs sur un scooter avec la passagère qui tient des fleurs et un ballon, c’est pas courant. Ce qui est bien, c’est qu’au moins, ça les fait rigoler.
Arrivées au village, Sekunthéa et Srey Mum nous attendent en jouant sur une natte juste devant la cabane. C’est agréable de se sentir attendues. Première chose, trouver la clef de la cabane ! JC, l’aurais-tu retrouvée quelque part en rangeant tes affaires ? Mr Chin essaye à la masse, le cadenas résiste. Je lui demande une scie à métaux, et en 2mn, le cadenas cède. A peine la porte ouverte, les balles multicolores trouvées à Cultura furent sorties et ce fut les éclats de rire sur le petit chemin. Elles font fureur, ces petites balles qui ressemblent à de gros testicules pleins de poils fluo. Puis on joue au volley, suite à l’arrivée des garçons. Théa passe nous voir et s’excuse de devoir partir. Son cousin vient de se faire tuer à moto sur la route qu’on vient de prendre. Je savais que cette route était hyper dangereuse. Entre les nombreuses motos, les voitures et les camions, il faut se faire son chemin. En fait, de nombreux camions sont conduits par des jeunes qui n’ont même pas le permis et qui les pilotent comme leur mobylette. On raconte à Théa notre petite histoire avec les flics. Il nous demande si on a bien le reçu correspondant à l’amende. J’avais bien pensé à la demander, mais j’avais la trouille qu’ils nous emmerdent encore plus. Il faut savoir que pour un sens interdit en scooter, l’amende tourne autour de 1$. Au-delà, c’est du racket. Si les flics veulent nous pomper l’air, il suffit semble t’il de leur dire qu’on va appeler l’ambassade, et ils laissent tomber. En racontant l’histoire à Mr Chin, Théa a les boules. Il en a marre de la corruption, aussi minime soit elle.
Ensuite, soirée classique à Trapaing Anchanh. Repas de roi préparé par Susithan, et une dizaine de copains se rassemblent autour de nous, impatients de savoir à quoi on va jouer. Nouveau jeu ce soir, une balle-aux-prisonniers avec le ballon de volley qui déclencha des cris pas possible surtout quand le ballon tombe dans la flotte dégueulasse, Colin Maillard, puzzle et Mr Chin vient me chercher pour faire un « Puissance 4 », le grand jeu à la mode depuis qu’on le lui a apporté. L’honneur est sauf, je n’ai pas perdue toutes les parties.

Ce samedi matin, longue réunion avec Théa et Mr Chin. On fait le point ensemble de tout ce qui nous reste à faire d'ici jeudi. Grosse journée lundi avec les petits, les instits et Théa, sachant que mardi et mercredi seront pour la visite médicale.
Pui le chef du village nous emmène rencontrer toutes les personnes qui ont pu profiter du micro crédit (l’asso leur a prêté le capital). Moment super à aller visiter 9 personnes qui grâce à seulement 50$ parfois ont pu réparer une moto, réparer une machine à jus de canne ou faire un stock de fruits pour que leur petite entreprise continue. Ou tout simplement le père qui a pu acheter une moto à son fils pour qu’il aille travailler à Phnom Penh. C’est de cette façon qu’on a sillonné les rues les plus pauvres de ce village où les petits mômes tout nu joue devant des maisons avec parfois les murs juste constitués de bâche. C’est aussi comme ça qu’on a retrouvé une de nos petites copines chez elle avec ses parents et ses frères. Tout le monde fabrique des perles en feuilles de carton provenant de cartouches de cigarette, et font des colliers qui feraient pâlir les joaillers les plus performants. C’est de ces petits bouts de carton que vit toute la famille. La gamine était là au lieu d’être à l’école. Vous verrez les images bientôt.
Ce micro crédit permet à la classe de maternelle d’utiliser tous les intérêts pour financer une partie des repas des enfants.
Retour sur Phnom Penh ensuite, il n’y a pas école. En cours de route, petit arrêt pour acheter 60 jolies petites brosses à dents d’enfants et des tubes de dentifrice. Passage à la papeterie pour prendre 60 enveloppes et y mettre la photo individuelle de chaque enfant prise par JC. Les petits pourront comme tous les gamins chez nous ramener leur plus beau portrait chez eux. On fera de même pour les photos prises ce matin des familles ayant profité du micro crédit.
C’est sous une pluie battante qu’on se faufile jusqu’au centre. Et demain, c’est dimanche. Alors comme beaucoup de monde ici, on va passer la journée sur l’île de la soie sur le Mékong.
Les trois jours qui suivront seront passés au village où on finira de faire tout ce qu’on avait prévu pendant ce séjour. Donc, peu de nouvelles d’ici là. Retour jeudi sur Bangkok et samedi sur Pau via Moscou et Paris.
Merci de nous avoir suivis et bises à tous !

-------------------------------------------------------------------------------
http://www.taiderpourlase.com/
Revenir en haut Aller en bas
jean-Christian

avatar

Nombre de messages : 946
Age : 49
Ville : Le Sud Ouest
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Dim 31 Oct 2010, 05:00

Pascale a écrit:
Première chose, trouver la clef de la cabane ! JC, l’aurais-tu retrouvée quelque part en rangeant tes affaires ?
C'est pas vrai, dés que je te laisse 5mn toute seule c'est la pagaille : les sens interdits, les clefs de la maison... t'as pas embouti le scooter en te garant j'espère...!!! No

Profites à fond de ton voyage même si ici en France les gens et le climat sont toujours aussi agréables clown

La bise, on s'appelle à ton retour

P.S : suite à ton mp tu peux dire à Smi qu'elle aussi me manque beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
http://jeanchristiancottu.com
annitabanana

avatar

Nombre de messages : 1208
Age : 36
Ville : Marseille
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: Visite au village   Dim 31 Oct 2010, 14:33

Pascale a écrit:
Théa passe nous voir et s’excuse de devoir partir. Son cousin vient de se faire tuer à moto sur la route qu’on vient de prendre.

Shocked euh... mais c'est grave quand même... la vie tient parfois a peu de choses, et tous les pays ne sont pas aussi sécurisés que le nôtre Neutral

A part pour ce fait dramatique, ravie de lire ton récit Pascale, big up pour l'association ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://annitabanana.canalblog.com/
jean-Christian

avatar

Nombre de messages : 946
Age : 49
Ville : Le Sud Ouest
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Dim 31 Oct 2010, 22:02

annitabanana a écrit:
Pascale a écrit:
Théa passe nous voir et s’excuse de devoir partir. Son cousin vient de se faire tuer à moto sur la route qu’on vient de prendre.

Shocked euh... mais c'est grave quand même... la vie tient parfois a peu de choses, et tous les pays ne sont pas aussi sécurisés que le nôtre Neutral

A part pour ce fait dramatique, ravie de lire ton récit Pascale, big up pour l'association ! Very Happy
En effet, j'avais lu le message un peu vite sans voir cette terrible info....c'est vrai que cette route n°4 qui va de Phnom Penh à Sihannoukville est l'une des plus dangereuse du Cambodge et m'a valu quelques frayeurs en moto.
Revenir en haut Aller en bas
http://jeanchristiancottu.com
Pascale
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 6828
Age : 57
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Lun 01 Nov 2010, 05:24

Citation :
....c'est vrai que cette route n°4 qui va de Phnom Penh à Sihannoukville est l'une des plus dangereuse du Cambodge et m'a valu quelques frayeurs en moto.
Tu ne crois pas si bien dire. Hier soir, on rentrait de PP et c'etait la nuit noire sur cette route dangeureuse. Il y avait un traffic d'enfer, chacun interpretant a sa facon le code de la route.
On roulait pas vite a cause du monde. Deux motos sur notre droite ont commence a faire les cons a essayer de se toucher les retroviseurs, zigzagant dans tous les sens.
Il a donc fallu les eviter.
En face, une autre moto arrivait a notre hauteur roulant completement au milieu de la chaussee avec un gros phare qui nous eblouissait. On l'a vu, mais trop tard pour le gros paquet de piquets qu'il portait en travers de sa moto, perpendiculaire.
On se les est pris en plein dans l'avant du scooter et dans les jambes.
Le mec a file sans attendre de voir ce qui se passait. Claudine a reussi a maintenir notre scooter sur ses deux roues et on ne s'est pas casse la figure. Compte tenu du monde derriere, c'est un coup de bol.
Resultat des courses, l'avant du sccoter est hache menu, et nos jambes sont bien rouges, bleues, vertes et rayees.
Pour les jambes, on fera aller.
Pour le scooter, c'est une autre histoire. Comme le mec est parti, c'est pour notre pomme. Les deux phares et tout le carenage sont casses.
On peut se dire que tant que ca ne touche qu'au porte monnaie, c'est pas grave. Je crois que finalement, on a eu beaucoup de chance et une tres belle trouille.
On fait donc une petite pause asso ce matin apres avoir rencontre Thea, pour s'occuper du materiel.

-------------------------------------------------------------------------------
http://www.taiderpourlase.com/
Revenir en haut Aller en bas
cecile974
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 5074
Age : 49
Ville : Courtisols, joyau de la Champagne pouilleuse...
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Lun 01 Nov 2010, 06:57

Ouf pour vous les filles !!!
Bon courage pour tout ça et plein de bises

-------------------------------------------------------------------------------
"Il n'y a pas de honte à préférer le bonheur"

http://www.taiderpourlase.com
Revenir en haut Aller en bas
http://cecileetsestroisbambinsenvoyage.over-blog.com
Pit

avatar

Nombre de messages : 8221
Age : 54
Ville : Alfortville-les-Bains
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Visite au village   Lun 01 Nov 2010, 07:58

Eh bé !!! Que d'aventures ! pale
Revenir en haut Aller en bas
http://pitisa.jalbum.net/Photographies%20de%20Pierre%20Poilloux/
jean-Christian

avatar

Nombre de messages : 946
Age : 49
Ville : Le Sud Ouest
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Lun 01 Nov 2010, 08:05

Vous avez du vous amuser ensuite pour rejoindre le village sans lumière....What a Face
Citation :
On peut se dire que tant que ça ne touche qu'au porte monnaie, c'est pas grave. Je crois que finalement, on a eu beaucoup de chance et une très belle trouille.
Bon courage pour les démarches avec le loueur du scooter....
Revenir en haut Aller en bas
http://jeanchristiancottu.com
Pascale
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 6828
Age : 57
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Mer 03 Nov 2010, 07:55

Mardi
Matinée animée qui commence avant 6 heures. Dans ce village, le premier habitant qui est réveillé a besoin de l’annoncer à tout le monde en mettant sa sono à fond, et le coq l’accompagne. Et personne ne râle.
Rapidement, tous les enfants se réunissent en rang dans la cour pour saluer le drapeau et chanter l’hymne au roi.
Dès 7 heures, 57 petits de la classe de maternelle étaient en rang dans la classe. Les instits avaient un peu de mal à les garder calme, ils étaient excités comme des puces. Première chose, la photo de classe. Ils bougent un peu dans tous les sens, on fait au mieux.
La demie heure qui suivit fut encore plus agitée. On donne à chaque enfant une moustiquaire, sa photo et une brosse à dents, le tout à ramener chez lui (une autre brosse à dents restera dans la classe). Chacun défile, l’un après l’autre, prend son précieux cadeau, joint les mains et ajoute un « Ökône », soit « Merci ». Ils se mélangeaient ensuite un peu les paquets, mais comme il y avait la photo à l’intérieur, facile de retrouver l’enfant correspondant au paquet.
Ce qu’il faut dire quand même, c’est qu’au Cambodge, on entend très rarement (voire jamais) les adultes crier après les gamins. Dans la famille qui nous héberge, il n’y a jamais un mot plus haut que l’autre ni des parents, ni des enfants. Et pourtant, les trois gamins sont d’un calme, d’une politesse et d’une obéissance extraordinaires. Même chose pour toutes les familles qui habitent le long de notre chemin.
En quelques minutes, on fait les portraits que JC n’avait pu faire à cause de pleurs ou d’absence.

Très rapidement, le médecin, le Dr Ros Nhoeun, arrive pour la visite médicale. Théa avait très bien organisé la chose avec l’institutrice. Deux tables et deux chaises sous le préau, les petits arrivent deux par deux avec chacun sa feuille individuelle. Heureusement que l’organisation était nickel, le médecin ne parle ni l’anglais ni le français et les échanges ne se font que par des grands sourires. De là à discuter du ténia avec lui, par mime, je pense que c’eût été un peu complexe.
Le début de la visite médicale est un peu difficile à cause du bruit assourdissant des travaux de la bibliothèque située à 4 mètres de nous. Un ouvrier scie une planche de coffrage dans sa longueur avec une meuleuse utilisée normalement pour le fer à béton. Ça crisse, ça hurle, ça chauffe, il doit continuer de toute façon. Pratique pour faire la visite au calme ! Difficile en plus d’écarter les autres petits qui curieux, ne peuvent s’empêcher d’entourer le médecin. On leur dit plusieurs fois, mais c’est plus fort qu’eux, ils reviennent toujours.
Quelques gamins pleurent. Je les prends chacun leur tour sur les genoux face au médecin, un petit câlin, et hop, plus de larmes, ils peuvent se faire examiner. Tout se passe bien. Nez, gorge, oreilles, température, auscultation abdomen, stéthoscope devant et derrière… les enfants voient qu’il n’y a rien à craindre et se plient facilement aux gestes du médecin. Sur chaque fiche individuelle le médecin marque ce qu’il a observé chez l’enfant. En bas de page, on voit régulièrement écrit : Amygdalite chronique, Gastro-entérite aigüe, Rhinite chronique, grippe, problème dentaire… parfois, il écrit « bon état général ». De quoi être pantois. Théa fera par la suite un compte rendu à chaque parent. Malheureusement, notre rôle s’arrête là.
Petite visite de Théa au milieu de la visite médicale. Il sort son « nouvel » appareil photo, et en prend fièrement une.
Pendant ce temps, Claudine est partie à Chaum Chao pour aller faire développer les photos des petits et celle de la classe. Agrandie, la photo de tous les enfants avec leur institutrice rend très bien, et sera affichée sur le mur.
En fin de matinée, le Dr Ros Nhoeun a vu 27 enfants. Il revient demain, même heure.
L’après-midi, on apporte à l’institutrice la photo de la classe et les portraits des petits qui ne les avaient pas eues le matin. Sitha, l’institutrice, est une femme vraiment super. Calme et une certaine autorité en même temps, douce et ferme, souriante et l’œil qui sait remettre de l’ordre. Quand on est passé la voir cet après-midi, elle nous fait comprendre combien elle est heureuse de ce qui se fait pour ces petits et elle nous met la main à sa gorge pour nous faire comprendre qu’elle est émue. On a dit à Théa combien on trouvait cette femme vraiment extra.
Vers 15 heures, un gros camion médical marqué PSE fait une entrée remarquable dans la cour de l’école. Coïncidence, ils font les visites médicales des grands. Ils sont carrément bien équipés. Deux infirmiers, et toute une batterie d’ustensiles et de médicaments. Ils ont les fiches individuelles de chaque enfant.
On les laisse travailler pour partir à la pagode et revenir pour travailler avec Théa ensuite. Manque de bol, la batterie du scooter est à plat. On va chez le garagiste d’en face. Théa vient nous aider à traduire. D’après eux, il faut changer la batterie. Théa téléphone au propriétaire qui pense que c’est normal vu la mauvaise qualité des batteries qu’ils mettent dedans. Les voisins viennent voir, chacun a un avis. Déjà, personne ne sait où elle se trouve. Ils finissent par démonter et trouvent.
Pendant ce temps, le camion de PSE tente de sortir de la cour de l’école et s’enlise totalement au niveau du portail. Impossible d’avancer ou de reculer. Il a de la terre jusqu’au dessus des essieux. Cela nous donne le temps de discuter un peu avec les deux hommes de PSE. Théa nous abandonne pour aider PSE. Ils sont pas sortis de l’auberge. Ils creusent, recommencent, s’enfoncent, un attroupement se fait. Théa rigole. Deux assos qui viennent pour les « aider » et qui ont des emmerdes à la hauteur de leurs moyens. Personne ne s’énerve, personne ne crie. Tout se fait tranquillement.
Du côté du scooter, ça y est, ils ont réussi à le démarrer. Du côté du camion, après de maints efforts, ça y est aussi. Le soleil n’a attendu personne pour aller se coucher. On se quitte avec Théa qui en rigole toujours. On travaillera demain.
Soirée cool avec nos petits copains dont le groupe s’élargit de jour en jour. Ce soir, ils ont le droit à un Charlie Chaplin. Eclats de rires, même Mr Chin vient regarder.

Mercredi
La visite se poursuit dans la matinée. En tout, 58 gamins ont vu le médecin. Entre les travaux, les gamins qui courent dans tous les sens, c’est pas très simple.
La visite peut sembler un peu rapide, mais c’est un premier pas.
On a tendance à réagir en française face aux écoles de chez nous. Ici, rien n’est pareil, tout est complexe, nos repères sont totalement chamboulés. Dans cette cour d’école, tout le monde rentre ou sort comme il veut, idem dans la salle de classe des petits. Un chien peut entrer dans la classe, cela ne choque personne.
Pour les grands, c’est presque pareil avec un peu plus de discipline sans doute. Au primaire, ils n’ont qu’une demi-journée de cours par jour, soit 4 heures avec deux longues récréations. C’est tout pour assimiler toutes les bases. On est surpris, car dans le quartier où nous sommes, on n’a jamais vu un seul gamin faire des devoirs ni apprendre des leçons. Ils les font peut-être à un moment où on n’est pas avec eux, mais ces moments sont rares. Smi, une de nos petites copines de quartier, ne fait absolument rien à l’école et Théa en a souvent parlé à sa mère. La gamine se fait engueuler, mais cela ne change rien. A 14 ans, elle ne sait toujours pas lire. Srey Mum qui a 12 ans est très vive et intuitive. Elle a quelques mots d’anglais, et c’est bien la seule de tous les enfants qu’on a vu. On a l’impression que cette enfant pourrait prendre plaisir à apprendre davantage, à aller plus souvent en cours. Elle va un peu à l’école et les reste du temps joue ou fabrique des perles avec ses parents. On a le sentiment d’un grand gaspillage de potentiel.
Autre chose avec laquelle on a un peu mal, c’est le « bazar » qui règne dans la classe. Les dominos,
Mémory et autre jeux sont mélangés et éparpillés. A la décharge de l’instit, elle a en ce moment 57 ou 58 enfants, cela fait peu de temps qu’elle est là, elle fait en même temps le déménagement d’une partie de la première salle dans la deuxième pour faire deux groupes d’enfants, il y a la visite médicale qui perturbe forcément un peu et les travaux bruyants de la bibliothèque à trois mètres de là. On se mettrait en grève pour bien moins.

D’autre part, on a passé la journée de dimanche avec Loran. Pour mémoire, il habite au Cambodge depuis 20 ans et il a quatre enfants de 1 à 10 ans. On a donc longuement discuté de tout, et entre autre du traitement des vers en tout genre (Ténia et oxyure). Ses enfants ont régulièrement ce type de problèmes et il les traite simplement 4 fois par an.
L’infirmier du dispensaire a confirmé cette pratique courante. Je pense qu’on peut donc financer un traitement, et le coût revient à moins de 10$ pour la classe.

On retrouve Théa dans l’après midi, et demain, c’est le retour.
A vous les studios !

-------------------------------------------------------------------------------
http://www.taiderpourlase.com/
Revenir en haut Aller en bas
jean-Christian

avatar

Nombre de messages : 946
Age : 49
Ville : Le Sud Ouest
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Visite au village   Mer 03 Nov 2010, 12:01

Génial tout ça, cette année aura était un grand millesime pour l'association !!! sunny

Je suis impatient de voir tes photos, bon retour en France via Bangkok.

La bise de Bordeaux (où il fait froid...!!!)
Revenir en haut Aller en bas
http://jeanchristiancottu.com
Pit

avatar

Nombre de messages : 8221
Age : 54
Ville : Alfortville-les-Bains
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Visite au village   Mer 03 Nov 2010, 12:19

J'viens de lire ton pavé Pascalou !Laughing

Malgré les blèm, on avance, on avance, c'est une évidence ! sunny

Des bizzzzzzzzzzzz
Revenir en haut Aller en bas
http://pitisa.jalbum.net/Photographies%20de%20Pierre%20Poilloux/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite au village   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite au village
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TASHI DELEK le forum Asie du sud EST. :: ASSOCIATION T'AIDER POUR L'ASIE DU SUD EST :: Association T'aiDer pour l' Asie du Sud EST-
Sauter vers: