TASHI DELEK le forum Asie du sud EST.

Voyages en Asie du Sud Est
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Destination Ladakh (Juillet 08)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
familleneau

avatar

Nombre de messages : 688
Age : 51
Ville : angers
Date d'inscription : 15/01/2008

MessageSujet: Re: Destination Ladakh (Juillet 08)   Mar 04 Nov 2008, 03:07

Pit a écrit:
pascale a écrit:
D'ailleurs, j'attends avec impatience ton retour écrit de cet été. Sensible comme tu es, j'en ai d'avance le nez qui pique !
Et ben, t'as pas fini de te gratter le nez si tu attends le récit de mon dernier voyage !!! Moi, je sais juste appuyer sur le bouton situé en haut à droite d'un appareil bourré de technologies qui me sont complètement étrangères ! et encore, y a plein de fois où ça rate !
y'a plein de fois où ça ne rate pas chez toi, Pit !!
Chacun ses qualités ! Et ainsi on se compléte tous un peu !

L'écriture est un exercice difficile, long, exigeant. Ca ne s'invente pas : on aime ou n'on aime pas ! Effectivement, des prises de notes en cours de voyages sont hyper nécessaires. Mais ces prises, tu les fais à certains moments de la journée, dans un endroit au calme (sous entendu tu demandes à tes enfants d'aller jouer un peu plus loin !) , tout en observant le monde qui t'entoure... C'est ton moment à toi dans le voyage, en tête à tête avec tes idées. Aprés, au retour, la mise en forme se fait tranquillement puisque ta prise de note est là pour faire rejaillir tes émotions, les couleurs, les sons, les ambiances. Il faut remettre en forme tout ça afin que le lecteur se prenne au jeu du périple.... Je ne cacherai pas que pour passer au stade de livre ensuite comme nous l'avons fait quelques nuits blanches de travail sont nécessaires.....!!

La photo aussi, c'est un exercice difficile. On en a déja parlé ensemble Pit et là on te fait confiance !
Revenir en haut Aller en bas
Pit

avatar

Nombre de messages : 8221
Age : 54
Ville : Alfortville-les-Bains
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Destination Ladakh (Juillet 08)   Mar 04 Nov 2008, 06:32

familleneau a écrit:
Je ne cacherai pas que pour passer au stade de livre ensuite comme nous l'avons fait quelques nuits blanches de travail sont nécessaires.....!!
Et même pour poster sur TD qq nuits blanches sont nécessaires ??? :mortdr: message à 4h07, les photographes eux, ils dorment à cette heure là !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://pitisa.jalbum.net/Photographies%20de%20Pierre%20Poilloux/
familleneau

avatar

Nombre de messages : 688
Age : 51
Ville : angers
Date d'inscription : 15/01/2008

MessageSujet: Re: Destination Ladakh (Juillet 08)   Mar 04 Nov 2008, 07:24

Et même pour poster sur TD qq nuits blanches sont nécessaires ??? :mortdr: message à 4h07, les photographes eux, ils dorment à cette heure là !!![/quote]
Tu ne laisses rien passer dés 7 H 32, Pit !!
Non, non, rassures-toi, c'est trés exceptionnel, d'habitude je poste sur TD le jour !!
Revenir en haut Aller en bas
lubec

avatar

Nombre de messages : 784
Age : 53
Ville : audenge sud ouest
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: Destination Ladakh (Juillet 08)   Sam 15 Nov 2008, 08:06

MERCI PASCALE POUR CE CARNET
TOUJOURS MAL AU CRANE?
ET VU TES BEAUX TEXTES J'AURAI DÜ BOSSER A L ECOLE QUE DE FAIRE LE CON Cool
Revenir en haut Aller en bas
Pascale
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 6828
Age : 57
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Destination Ladakh (Juillet 08)   Sam 15 Nov 2008, 08:10

sunny

Non, j'te rassure, le mal de crâne n'a duré que deux jours.

J'te rassure aussi, les meilleurs sont souvent ceux qui ont fait les cons à l'école Wink Lance toi et tu verras, ça vient tout seul.

-------------------------------------------------------------------------------
http://www.taiderpourlase.com/
Revenir en haut Aller en bas
Pit

avatar

Nombre de messages : 8221
Age : 54
Ville : Alfortville-les-Bains
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Destination Ladakh (Juillet 08)   Sam 15 Nov 2008, 15:46

Non, j'te rassure, le mal de crâne n'a duré que deux jours.
Bah, un peu comme une bonne gueule de bois quoi... une habituée notre Pascalou, la routine routinière quoi... clown
Revenir en haut Aller en bas
http://pitisa.jalbum.net/Photographies%20de%20Pierre%20Poilloux/
Pascale
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 6828
Age : 57
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Destination Ladakh (Juillet 08)   Mar 02 Déc 2008, 15:32

La meilleure nuit que nous ayons passée dans ce havre de paix. Pain, beurre tibétain, fromage blanc au petit déjeuner. Le ciel bleu profond présage d’une journée très chaude.
Nous revenons sur Leh avec deux passagères de plus, la mère et sa fille Tensin Nordou qui ne porte ni le nom de son père ni celui de sa mère. Bizarre. Tensin repart pour Jamu où elle fait des études de géographie. 850 Km et 3 jours de bus à partir de Leh. Elle ne reviendra chez elle que dans un an, pour les prochaines vacances scolaires.
La remontée du Kardung La se fait dans un paysage grandiose qu’on n’avait pu voir à l’aller, le temps étant trop maussade. On ne se lasse pas de ces sommets, pics et rochers. Le Ladakh est bien le pays des cols.
Dans la montée, la mère est prise de forts maux de tête au fur et à mesure qu’on prend de l’altitude. Elle a sans doute aussi le mal des transports compte tenu de l’état de la route et de la conduite sportive que Nurbo nous inflige aujourd’hui. Autant il fut toujours un chauffeur calme et paisible, autant maintenant il ressemble au cheval qui sent l’écurie. La femme reste prostrée à l’arrière de la voiture, pâle, sans un mot, et demande régulièrement de s’arrêter. On n’est pas très tranquille, elle a l’air vraiment mal et les cachets qu’on lui donne font peu d’effet.
Arrivé au col, on fait une bonne pause. Nurbo va boire son éternel black-tea, et on en profite pour grimper un peu plus haut histoire de défier l’altitude. Le spectacle est magique avec des sommets enneigés au nord et une très longue crête qui domine la plaine de l’Indus au sud. La tête et les poumons tiennent le coup mais on sent bien que les muscles n’ont pas leur dose d’oxygène. On est entouré d’une multitude de drapeaux à prière qui flottent au vent.
La descente sur Leh sera rapide, entrecoupée d’arrêts réguliers pour la mère qui manifestement a l’estomac et les intestins bien dérangés. Une de ces petites pauses se situe juste au dessus d’un camion de lait qui a loupé son virage et qui s’est dispersé dans le ravin en amas de tôles éparses … la vie de tous les jours, la réalité de ces routes du Ladakh …
On retrouve Leh. La mère et la fille sont contentes d’être arrivées et leurs joues ont retrouvé des couleurs. Nurbo nous dépose à la GH et on se fait nos adieux. Il a vraiment été extra. Dans ces cas là le plus difficile est de savoir quel est le « cadeau » correct à lui donner. On n’aura jamais la réponse si ce n’est celle de son sourire jusqu’aux oreilles.
Petit resto face au pont fait de plaque de désensablement de l’armée où on déguste un massala au doux bruit des Royal Enfield monocylindre.

Le lendemain sera déjà notre dernière journée au Ladakh et comme souvent dans ces cas là, on a déjà la tête un peu partie, on traîne un peu sans but jusqu ‘au moment où on passe devant une boutique qui loue des motos. On n’a pas nos permis, mais le loueur s’en fiche totalement. Tant qu’on paye et qu’on ramène la moto entière, peu importe. Et nous voilà partis sur une Kawasaki Boxer pétaradante, sans casque ni permis, dans la campagne autour de Leh voir de plus près ces paysages qu’on devinait au fonds des vallées. Intense sentiment de liberté et de plénitude. Le soleil est chaud mais la « grande » vitesse de 50 km/h nous donne de l’air. Un peu anxieux au départ, un freinage pas vraiment franc, une circulation dans tous les sens où il faut s’imposer, on a l’impression de partir à l’aventure. Certes, l’aventure est petite, mais c’est tout comme.
On va de villages en villages, prenant les routes au hasard, débouchant parfois sur de superbes vieux Gompas perdus sur leur colline, roulant à côté de troupeaux au galop. La route peut se finir parfois face à une rivière où le pont fut emporté par les eaux tumultueuses, où alors devant un panneau interdisant l’accès aux voyageurs sans permis.
Il faut finir par rentrer, les fesses en bouillie. Ce fut notre dernière journée aux pays des cols, et le dernier repas fut pris sur une terrasse face au palais dominant la ville. Impossible de le quitter des yeux. Nous n’étions pas partis que déjà la nostalgie nous gagnait. Pourtant, notre route nous emmenait le lendemain vers Delhi, vers ce que j’imaginais depuis des années comme étant la « vraie » Inde, vers un rêve qui me tenaillait depuis toujours.

Le réveil nous sort du sommeil à 4h35 pour l’avion de 6h30 et des poussières. On retrouve ce petit aéroport qui tient plus du hangar qu’autre chose, ces militaires mitraillettes à la main et aux yeux inquisiteurs, le contrôle des bagages, enregistrement, puis de nouveau contrôle des bagages à main vidés intégralement, fouilles au corps, beaucoup de monde, beaucoup de bruit, ordre et contre-ordre … un vrai bordel.
L’avion finit par décoller. En un seul regard, on retrouve tous ces kilomètres parcourus sur ces routes dangereuses, ces fonds de vallées, ces petits villages et ses sommets qui nous font passer nos Pyrénées pour des montagnettes presque ridicules.
A peine partis qu’on regrette déjà ce pays, ses paysages et surtout ces gens qui nous ont ouverts leurs portes sans rien demander.
Qu’est ce qu’on a préféré ? Tout. Avec un faible pour ce moment passé à l’abris de la pluie avec nos papi-mamie Zanskar et leur thé au beurre de yack, pour cet autre moment où on a parlé récolte à Alchi avec une famille, pour celui passé aussi à Tar où les gens savent ce que veut dire l’accueil et le sourire. D’accord, cela fait un peu niais de le dire, mais c’est pas grave. La rencontre avec ces façons de vivre et de réagir tellement aux antipodes des notre me laisse toujours pantoise.
Ce qu’on n’a pas aimé ? Une chose … le mal de crâne. Comme s’il fallait passer par la douleur avant le plaisir … mais quel plaisir !

















Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: re Ladakh   Mer 03 Déc 2008, 02:13

J'ai lu ton dernier post sur ta dernière journée à Leh et ta nostalgie de devoir partir de ce pays merveilleux. Je retrouve ces sentiments, sensations mais aussi ce soulagement d'avoir fin janvier enfin un avion qui pouvait décollé de cet aéroport militaire au toit de tôle. Tous ces militaires la mitraillette sur la hanche, ce foutoire, cette cohue de gens divers enchantés de partirsur Delhy pour différentes raisons. c'était l'année de la 1ère guerre du Golf, pas de touristes du tout pour cause de guerre donc et, en cela j'étais privilégiée. A l'aéroport de Leh donc j'attendais mon avion et un militaire indien au grand turban bien enroulé donc de caste élevée, est venu me parler . Il voulait savoir de quelle nationalité j'étais et pourquoi j'étais venue en hiver car ce n'était pas courant voir rarissime etc...après lui avoir répondu du mieux que j'ai pu sans qu'il me prenne pour une originale, la conversation s'est orientée sur Noël et comment je l'avais passé au Laddakh. J'avais emmenée une demi bouteille de Moët et Chandon dans mes bagages et un bloc de très bon foie gras que j'ai partagé avec un jeune journaliste français qui venait pour la énième fois au Laddakh avec l'intention d'écrir un livre sur la vie des autochnotes en hiver, au Zanskar également. D'ailleurs il l'a écrit 2 ou 3 ans après. Et ce militaire enturbanné m'a raconté qu'il était allé avec sa famille entière à la messe de minuit de Noël dans l'église chrétienne de Leh. Devant mon étonnement il m'a dit avec beaucoup de douceur et de gentillesse qu'une église était un lieu saint et qu'on pouvait y prier Dieu quelle que soit sa religion et sa nationalité, et qu'ils avaient été très émus devant les cantiques et chants de Noël. Je me suis trouvée toute bête devant cette logique évidente et je lui ai répondu que c'était juste, qu'il avait eu raison de passer Noël dans cette église. Il m'a dit que tous les ans ils faisaient ça et que ça leur plaisait. Souvent on désespère du genre humain mais là j'ai été admirative et je me sentais réconciliée avec ces humains grâce à cet indien enturbanné qui était au demeurant magnifique aux grands yeux de velours intelligents. Ah la la !... De l'avion même sentiments que toi en regardant par le hublot, la beauté de ces meringues blanches, grises, beiges que sont ces montagnes très peu enneigées, souvenirs, souvenirs...Dès mon arrivée à Delhy plus de maux de tête, plus froid. Je me suis offert une petite folie pour 2 nuits : le palace Taj Mahal. Une suite à moitié prix du prix normal. Pas de touristes du tout donc la direction bradait les chambres et suites qui restaient malgré tout chères. Mais bon , après l'épreuve du Laddakh et avant de partir en galère au Tibet, Bouthan, Sikkim, Népal et Inde en train, je me suis fait plaisir et j'ai pris un bain chaud où je me suis décrassée, étrillée dans tous les sens, jusqu'à ce que ma peau toute rouge soit toute blanche et douce comme quand on va au hammam. Quel plaisir ! Mon grand Lama Rimpoché qui était descendu à Delhy 2 semaines plus tôt que moi est venu me rejoindre. Comme il y avait 2 chambres dans ma suite je l'ai invité. Il était ravi. Personne ne l'invitera plus jamais dans un palace comme je l'ai fait. Ses yeux brillaient de curiosité et de contentement et j'étais heureuse de lui faire plaisir. Sans compté le room-service, une table magnifique dressée dans le living avec tous les mets les plus délicieux mais immangeables car pimentés à bloc. J'avais pourtant demandé "mild" mais les cuisiniers n'ont pas la même idée des plats doux que nous. Et pourtant crois moi j'aime le piment et tous les plats épicés mais là non c'était immangeable. à moins que le cuisinier ai voulu me faire une mauvaise blague. Le lama a eu beaucoup de mal pour manger ces plats aussi. Voila ma chère pascale mes réflexions et mes sentiments sur la dernière journée à Leh. Je n'ecris pas aussi bien que toi bien sur mais tu me forces à me replonger dans mes souvenirs et Dieu sait que j'en ai mais j'ai plus de mal pour les étaler sur le clavier. Sans compté mes pertes de mémoire pour cause de maladie. Je t'embrasse. A+ Patand
Revenir en haut Aller en bas
Pit

avatar

Nombre de messages : 8221
Age : 54
Ville : Alfortville-les-Bains
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Destination Ladakh (Juillet 08)   Mer 03 Déc 2008, 07:44

il m'a dit avec beaucoup de douceur et de gentillesse qu'une église était un lieu saint et qu'on pouvait y prier Dieu quelle que soit sa religion et sa nationalité
Si tous les militaires du monde pouvaient avoir la même philosophie......
Merci les filles pour vos souvenirs émus venus de là-haut vachement loin, pendant un cours instant je me suis retrouvé en Himalaya, mais sans le mal de tête. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://pitisa.jalbum.net/Photographies%20de%20Pierre%20Poilloux/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Destination Ladakh (Juillet 08)   Mer 03 Déc 2008, 08:47

Pit a écrit:
il m'a dit avec beaucoup de douceur et de gentillesse qu'une église était un lieu saint et qu'on pouvait y prier Dieu quelle que soit sa religion et sa nationalité
Si tous les militaires du monde pouvaient avoir la même philosophie......
Merci les filles pour vos souvenirs émus venus de là-haut vachement loin, pendant un cours instant je me suis retrouvé en Himalaya, mais sans le mal de tête. Wink

Il est vrai que pour le mal de tête j'ai été gâtée, un vrai casse-tête pendant 5 semaines :popo: Patand
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Destination Ladakh (Juillet 08)   Lun 19 Jan 2009, 23:55

Sur mon avatar, je suis entrain de découper la pièce montée du Nouvel An à Leh au Ladakh. J'avais organisée une fête qui fut mémorable aux dires de tout le monde, pour les villageois d'un petit hameau dont je ne me rappelle plus le nom, en dehors de Leh. Ce 1er janvier là était mémorable à plus d'un titre mais surtout il se passait pendant la 1ère guerre du Golf. La GH où j'étais déscendue était ouverte certes, sous -20à -25° il n'y en avait guère beaucoup. Pour cause de guerre et donc par manque de touristes. On était 4 touristes à cette époque là, on se croisait parfois dans Leh J'étais tellement gelée dans cette GH au chauffage inexistant ou presque, qu'au bout d'une semaine j'en suis partie et j'ai été hébergée dans une famille ladakhi. Le père Nawang, l'intellectuel du village, s'occupait d'une agence de voyage à Leh et reçevait les touristes qui arrivait à l'aéroport. Sa maison traditionnelle construite en dehors de Leh sue 3 niveaux. Au RDC l'étable avec des vaches et des yacks, quelques moutons aussi. Un escalier extérieur menait au 1er étage avec de nombreuses chambres et pièces à vivre pour toute la famille mais aussi pour les touristes de passage. Elle était en bois, briques de torchis recouvertes de bouses de yack. Au 2ème étage une terrasse avec un petit temple dédié au panthéon des dieux tibétain et indien et, à coté une grande pièce qui m'a servi de chambre pendant près de 2 mois avec un petit poële à bouses de yack. Au 1er étage, la famille se réunissait dans une petite cuisine où ils mangeait, vivait, dormait L'hiver étant rigoureux ils se regroupaient tous dans cette cuisine. Au milieu de la pièce tronait un poële à charbon ou bouses de yack séchées, ça dépendait des jours. Le charbon rare venait de Delhy et coûtait cher. Les bouses en revanche en grande quantité était un combustible gratuit. Il y avait à ce niveau une grande salle à vivre qui servait aussi de salle de réception. Vaste, elle pouvait reçevoir une cinquantaine de personnes mais le double assis en tailleur sur des nattes ou des coussins. Le sol en terre battue était légèrement nivelée. J'ai acheté chez l'indien de Leh 2 énormes pièces de feutre tissées en poil de yack très épaisses et bien chaudes, que les locaux utilisent pour isoler du froid. Cette pièce est vite devenue chaude. J'ai également fait l'emplette d'un grand poële à charbon uniquement et de 2 grands sacs de charbon que j'ai eu la chance de trouver, venant de Delhy. J'ai loué des cuisiniers et un orchestre traditionnel, commandé une grande pièce montée recouverte de crème blanche à l'américaine chez le patissier du coin, acheté des poulets sur pattes, maigres , des gigots d'agneau, des légumes pas trop gelés, de la farine et de l'huile pour faire les momos, enfin tout ce qu'il faut pour faire une fête mémorable pour tout ces braves gens. Et il n'y a pas de fête sans alcool. Bière, alcool ladakhy, jus de fruits, cocas. Tout le monde à mangé tout son soul, presque religieusement puis l'alcool aidant et les musiciens jouant et chantant, tout le monde s'est levé et à la file indienne se sont mis à dansé d'un petit pas coulé et sautillant. Charmant ! C'était un réveillon de la Saint Sylvestre très original, dépaysant au possible et où je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. J'ai été heureuse ce jour là comme jamais car une centaine de paires d'yeux luisaient de joie et de plaisir. Beaucoup se sont endormis sur le feutre bien chaud à la fin de la fête surtout si ils habitaient loin en rêvant encore aux sons des violons et autrs instruments traditionnels.
Revenir en haut Aller en bas
annitabanana

avatar

Nombre de messages : 1208
Age : 36
Ville : Marseille
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: Destination Ladakh (Juillet 08)   Mar 20 Jan 2009, 11:18

sunny sunny sunny
(sauf pour la pièce montée à l'américaine recouverte de crème Embarassed , sur ce coup t'as été un peu dure avec eux lol! )
Revenir en haut Aller en bas
http://annitabanana.canalblog.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Destination Ladakh (Juillet 08)   Mar 20 Jan 2009, 12:20

Détrompe-toi tout le monde a adorer. N'oublie pas que beaucoup d'enfants et d'adultes d'ailleurs, n'avait jamais mangé de gateau à la crème de cette sorte, ni même de la viande à gogo, bien trop pauvres pour ça. C'est le patissier ladakhi qui avait la recette. Il devait faire ce genre de gâteau pour les mariages de gens aisés. Bref le gateau était très bon pour l'avoir goûté. Personne n'a été malade. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Pascale
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 6828
Age : 57
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Destination Ladakh (Juillet 08)   Mar 20 Jan 2009, 15:31

Super ton récit, Patand. Quand on y va l'été et qu'on trouve les soirées fraîches, on a un mal fou à imaginer ce que peut être l'hiver dans ce pays.
Des températures de -30°, pas de chauffage ou très peu ....
Ces gamins, qui n'en sont plus, doivent encore penser à ce 1er Janvier et ont dû te guetter pendant de longues années Very Happy .
Revenir en haut Aller en bas
annitabanana

avatar

Nombre de messages : 1208
Age : 36
Ville : Marseille
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: Destination Ladakh (Juillet 08)   Mar 20 Jan 2009, 17:33

Patand a écrit:
Détrompe-toi tout le monde a adorer. N'oublie pas que beaucoup d'enfants et d'adultes d'ailleurs, n'avait jamais mangé de gateau à la crème de cette sorte, ni même de la viande à gogo, bien trop pauvres pour ça. C'est le patissier ladakhi qui avait la recette. Il devait faire ce genre de gâteau pour les mariages de gens aisés. Bref le gateau était très bon pour l'avoir goûté. Personne n'a été malade. sunny

Hihi, je disais juste ça pour te taquiner Razz

Super ce réveillon que tu as offert ux enfants (et adultes !) autour de toi ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://annitabanana.canalblog.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Destination Ladakh (Juillet 08)   Mar 20 Jan 2009, 18:12

J'aime à penser c'est vrai Pascale que ces gamins qui ont entre 20 et 30 ans maintenant, se rappellent encore de ce nouvel an si particulier, de cette fête, ces bonnes choses, friandises et bonbons achetés au kg et, ce fameux gâteau à 3 étages.

Quand je me sent si seule parfois malgré la sollicitude de mon mari, dans notre société si égoïste, si gâtée et si oublieuse des bontées prodiguées par certains, je ressent une grande joie de me dire qu'il y a quelques personnes à l'autre bout du monde qui pensent à moi de temps en temps , au moins à chaque Nouvel An. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Wapiti

avatar

Nombre de messages : 19
Ville : au bord des lacs de Haute-Savoie
Date d'inscription : 05/05/2009

MessageSujet: Re: Destination Ladakh (Juillet 08)   Sam 21 Juil 2012, 20:44

Un grand plaisir à relire ce carnet ladakhi...

Je vais bientôt (enfin !) marcher sur tes traces, Pascale !!
Revenir en haut Aller en bas
http://lemondedewapiti74.spaces.live.com
Pascale
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 6828
Age : 57
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Destination Ladakh (Juillet 08)   Mer 25 Juil 2012, 21:38

Wapiti a écrit:
Un grand plaisir à relire ce carnet ladakhi...

Je vais bientôt (enfin !) marcher sur tes traces, Pascale !!
sunny sunny

-------------------------------------------------------------------------------
http://www.taiderpourlase.com/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Destination Ladakh (Juillet 08)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Destination Ladakh (Juillet 08)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TASHI DELEK le forum Asie du sud EST. :: CARNETS DU VOYAGEUR :: Ceylan ,Inde, Népal.-
Sauter vers: